Jacques CRESTA (PS), député de la 1ère circonscription des P-O, conseiller régional, est intervenu dans l’après-midi de ce mardi 7 juin 2016, dans le cadre des questions au gouvernement au sein de l’Assemblée Nationale.

Sa question en direction du ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE, avait pour fonction d’évoquer les mesures de sécurité mises en oeuvre dans le cadre des deux plus grandes manifestations sportives à venir sur notre territoire: l’euro 2016 et le Tour de France.

“Notre département est directement impacté par ces mesures, notamment aux postes frontières du Boulou et du Perthus. Parallèlement ce contrôle entraînant des files d’attente risque d’être préjudiciable pour l’activité économique de notre département, qui est fortement dépendant du tourisme en cette période estivale”.

Le député des Pyrénées-Orientales souhaitait connaître les intentions du ministre afin d’augmenter les effectifs de policiers et de gendarme aux frontières permettant ainsi de multiplier les contrôles et de réduire les temps d’attente.

 

Question de Jacques CRESTA au ministre de l’Intérieur, le mardi 7 juin 2016.

“Monsieur le Ministre de l’Intérieur, l’actualité du week-end nous a montré que le début de l’Euro 2016 faisait peser un risque supplémentaire sur notre pays, déjà atteint en son cœur par deux fois l’année dernière. Face à la menace terroriste, le gouvernement a su apporter des réponses concrètes et immédiates. Nos forces de police et de gendarmerie, depuis plusieurs mois, sont mobilisées à tout moment pour assurer la sécurité de nos concitoyens. Leur rôle et leurs actions vont être déterminants dans les prochains jours avec le début de l’Euro 2016 et le Tour de France, qui mobilisent des millions de spectateurs.

Le prolongement de l’état d’urgence décidé le 26 mai dernier implique une prolongation des contrôles aux frontières, et tout particulièrement celle entre la France et l’Espagne. Mon département, les Pyrénées-Orientales, est directement concerné, puisque le corridor méditerranéen draine plus de 60% du flux de population entre nos deux pays. Cet afflux de population va être accru par les matchs prévus à Toulouse et par la présence sur le bassin méditerranéen des équipes espagnoles.

Ainsi, le contrôle effectué au poste du Perthus et au péage du Boulou, mais également sur les autres lieux de passage entre nos deux pays, sans oublier l’Andorre, va nécessiter la mobilisation de nombreux agents des forces de sécurité, ainsi que de la sureté ferroviaire. Cette mobilisation est primordiale pour assurer la sécurité de nos territoires, mais également pour réduire les temps d’attente aux postes frontières qui pourraient décourager de nombreux touristes de se rendre dans mon département, les Pyrénées-Orientales, en pleine saison estivale.

Monsieur le Ministre, beaucoup a été fait durant le quinquennat avec la création de 9 000 postes supplémentaires, une amélioration des conditions matérielles et de traitement des fonctionnaires de la police et de la Gendarmerie. Cependant cette mission suppose des moyens.

Aussi, je souhaitais savoir si des effectifs exceptionnels vont être affectés aux postes-frontières durant cette période, et quelles sont les mesures que vous comptez mettre en œuvre pour assurer au mieux le contrôle aux frontières”.