Face à la mairie, juste avant l’agence postale, sur la droite en entrant dans le centre historique de Laroque-des-Albères… C’es pile-poil là que vous trouverez la dernière-née des tables dans ce précieux massif des Albères : “Le Comptoir Rocatin”. On y entre (presque) comme dans un moulin, par la terrasse en fleurs, comme si vous alliez vous attabler chez vos beaux-parents le dimanche midi, ou vous installer dans un potager urbain. Et puis, et puis, soudain, en poussant la porte d’entrée de la maison, c’est une autre histoire, un garde-manger personnalisé qui éclot. Entrer dans “Le Comptoir Rocatin”, c’est déjà participer à une séance d’initiation à la dégustation ! Les visiteurs désireux d’une immersion complète dans l’esprit “comptoir à vins” seront ravis, comblés, car épatés. A n’en pas douter. Les mélanges visuel et olfactifs les plongeront d’emblée dans l’ambiance d’une cave bordelaise, d’un bar-à-tapas barcelonais ou encore d’un chai à Chablis, la main sur les fûts !

 

 

 

C’est l’architecture intérieure des lieux qui surprend. Qui (d)étonne. Qui enflamme le regard, les papilles, l’imagination… A l’évidence, au milieu de vieilles pierres qui ont subi le poids des décennies et qui ont scellé de nombreux secrets d’Histoire, et d’un arc-en-ciel de fer forgé qui s’étire sur deux niveaux,  le tout irrigué par une menuiserie ton sur ton ; on se dit que dans un décor aussi clean, à la fois authentique et contemporain, on ne peut faire que du bon, que du vrai, que du sain, que l’assiette servie et remplie ne peut que l’être à base de produits de qualité.

La cuisine est ouverte. Rien n’échappe au regard des clients : les bons petits plats, la charcuterie catalane pour les incontournables tapes, le Chef, particulièrement créatif, tout en baignant dans la simplicité, qui s’agite devant ses fourneaux, à sa manière, le serveur qui jongle avec les plats du jour – ce jour-là, un mardi midi, de la morue préparée à la catalane ou, au choix, une pièce de bœuf sauce roquefort – tout en étant réellement “au restaurant”, on a l’impression d’être à la maison, à la cantine, tellement le climat est convivial, familier. Et ce, même si l’architecture, spectaculairement réussie, s’invite à la table en permanence, sans jamais toutefois nous déconnecter du menu.

Avec, entre autres lieux de légende locaux – Le Café des Artistes, Le Gorille, Les Enfants Terribles, Lili and C°… sans oublier Le Catalan qui trône en haut du village – Laroque-des-Albères s’impose incontestablement comme une étape incontournable sur le circuit des gourmandises sous le soleil du Roussillon, au cœur des Albères.

 

L’équipe du restaurant “Le Comptoir Rocatin”, situé 10 rue Louis & Michel Soler – tél. 04 68 53 82 28