(Vu sur la toile)

 

 

 

Capital.- Le gouvernement a décidé de lâcher du lest dans quarante-sept départements où la situation sanitaire s’améliore, alors que certaines jauges vont être revues à la baisse.
La situation sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19 ne cesse de s’améliorer en France. Selon les derniers chiffres dévoilés par la direction générale de la Santé, le taux d’incidence dans le pays a baissé à 57,2 cas pour 100 000 habitants, tandis que le nombre de personnes en réanimation et d’hospitalisations baisse quotidiennement. Dès lors, le gouvernement a décidé de lever certaines restrictions. Ainsi, comme le révèle Le Parisien, à partir de lundi 4 octobre, dans certains départements, le masque ne sera plus obligatoire à l’école primaire.

Les départements concernés sont ceux dont le taux d’incidence est inférieur à 50. Il s’agit des départements suivants : l’Aisne, l’Allier, les Ardennes, l’Aveyron, le Calvados, le Cantal, la Charente-Maritime, la Corrèze, la Côte-d’Or, les Côtes-d’Armor, la Creuse, les Deux-Sèvres, la Dordogne, l’Eure, le Finistère, le Gers, la Haute-Loire, la Haute-Marne, la Haute-Saône, l’Indre, l’Indre-et-Loire, l’Isère, les Landes, le Loir-et-Cher, la Loire, la Loire-Atlantique, le Loiret, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Manche, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, le Morbihan, la Nièvre, l’Orne, le Pas-de-Calais, la Saône-et-Loire, la Sarthe, la Seine-Maritime, la Somme, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Vendée, la Vienne, les Vosges et l’Yonne.

 

 

Pas de changement dans les collèges et lycées

 

En ce qui concerne les enseignants de ces établissements scolaires, « les autorités sanitaires vont se prononcer très prochainement sur la possibilité de lever l’obligation du port du masque en intérieur », a précisé le ministère de l’Éducation. Pas de changement en revanche pour les élèves et personnels des collèges et lycées.

De la même manière, dans ces départements, les jauges qui s’appliquent dans des lieux recevant du public, comme les salles de sport, de concert ou les discothèques, vont tomber. Pour les vingt-neuf départements en rouge, les règles devraient perdurer encore un petit moment. La question reste en suspens en revanche pour les dix-sept en orange sur la carte du gouvernement. À ce jour, seules les Bouches-du-Rhône ont un taux d’incidence supérieur à 100 cas quotidiens pour 100 000 habitants.