-“Je récupèrerais le tourisme très certainement… tout en collaborant avec l’Agence d’Attractivité de la Métropole Perpignan-Méditerranée”… (Louis Aliot, maire de Perpignan)

 

C’est fait. Ou presque. C’est maintenant une question de semaines, de mise en place de la Loi 3 DS. Comme il s’y était engagé à le faire, Louis Aliot (RN), maire de Perpignan, souhaite récupérer la compétence Tourisme pour redonner de l’autonomie et de l’action à l’Office de tourisme de la Ville. Car jusqu’ici, le Tourisme faisait partie des compétences attribuées aux communautés de communes, aux Agglos, aux communautés urbaines et/ ou aux Métropoles.

Depuis son élection à la mairie de Perpignan, en 2020, Louis Aliot n’a jamais adhéré complètement à la promotion touristique territoriale de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), l’estimant “poussive”, en tout cas à ses yeux peu ambitieuse pour développer l’attractivité touristique de Perpignan-La-Rayonnante.

Au terme d’un long parcours législatif, la loi 3 DS a été enfin votée. Comme l’a rappelé le sénateur des P-O François Calvet (LR) dans un communiqué publié en début d’après-midi sur ouillade.eu : “Ces dispositions s’articulent autour de trois thèmes : le partage plus souple des compétences entre Région, Département, EPCI et communes et le gain de marges de manœuvre aux collectivités locales et l’assouplissement de la loi SRU (…)”.

La loi 3 DS permettra entr’autre :

– La possibilité d’organiser des intercommunalités à la carte,
– La restitution de la compétence tourisme aux communes,
– La restitution de la compétence voirie aux communes,
– La reprise en mains par les communes dans l’exercice des compétences eau et assainissement,
– La possibilité pour les communes de maîtriser les implantations d’éoliennes sur leur territoire (le Gouvernement a refusé le droit de véto).

C’est un grand changement qui va forcément impacter le fonctionnement et la gouvernance de PMM qui risque de voir nombre de ses compétences communales se vider de leur contenu.

Selon nos infos, Perpignan ne devrait pas être la seule à vouloir ouvrir le bal…

 

L.M.