Le jeudi 3 novembre, en réunion publique, Yves Porteix, maire de Sorède, en présence de son équipe, a exposé à la cinquantaine de Sorédiens présents, la décision de son conseil municipal d’éteindre l’éclairage public de Minuit à 5H du matin.

 

Le maire de Sorède a débuté en soulignant « le contexte pressant de la transition énergétique et le travail de la commune portant sur les économies d’énergie et de l’eau. La consommation d’eau est contrôlée hebdomadairement de manière à réagir au plus vite, des forages et des cuves de récupération d’eau pluviale sont installées au nouveau stade et l’ancien sera réaffecté ».

Et Yves Porteix de souligner : « Même si la décision d’éteindre l’éclairage public la nuit a été précipitée par le contexte économique et énergétique national, elle s’inscrit dans une politique communale d’économies d’énergie de plus de dix ans ».
En effet, ainsi que l’a retracé Frédérique Marescassier, adjointe en charge du Développement durable et de l’Agenda 21, « la commune de Sorède a pu investir depuis 2012 afin de réduire la consommation et les dépenses énergétiques tant concernant les bâtiments publics que l’éclairage public. Cela s’est fait sur plusieurs années car l’enveloppe prévisionnelle pour le changement de la totalité des points lumineux était de 500 000€ ».

Les bâtiments ont fait l’objet de mesures d’économies d’énergie, faisant suite à un diagnostic en 2009. Les investissements se poursuivent. Il y aura aussi une sensibilisation des utilisateurs, associations et écoles, à adopter les bons gestes.

Toute cette politique volontariste fut menée en partenariat avec la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC-ACVI), qui a la compétence de la gestion de l’éclairage public, et soutenue par le programme européen du FEDER. Ainsi, comme en témoigne M. Solane, ancien conseiller municipal qui eut la charge de ce dossier, « les changements d’équipement et de lampes en LED furent financés à hauteur de 50% dès lors qu’ils produisaient une économie de 80% en kWh ».
Aujourd’hui 67% de l’éclairage public est rénové.
Les résultats de cette volonté politique sont encourageants : 107 kWh par an et par habitant en 2022 contre 237 kWh par an et par habitant en 2017, ou encore 69 573 kWh de consommation électrique en 2022 contre 83 457 kWh en 2019 sur la même période.

Benjamin Cristini, conseiller municipal, explique que « l’extinction préservera la biodiversité en respectant la trame noire, c’est-à-dire les continuités écologiques nécessaires aux déplacements des animaux ; cela sera bénéfique à la santé des Sorédiens qui ne seront plus perturbés par l’éclairement dans leur sommeil. La mairie sensibilisera les colotis ou les lotisseurs privés à l’extinction des points lumineux qui leur appartiennent. Il est précisé que l’extinction nocturne de l’éclairage public n’entraîne pas une hausse des incivilités, cambriolages ou autres nuisances ».

Cette décision sera mise en œuvre par la communauté de communes selon son plan de charge. Une information sera diffusée dès qu’une date sera arrêtée.

Les personnes réunies sont favorables à cette extinction, et demandent quelques précisions. M. Barral, responsable des services techniques municipaux, explique que « l’extinction actuelle de certains points lumineux est due aux contrôles par la CC-ACVI des horloges astronomiques ». Xavier Peneau, conseiller municipal délégué aux Nouvelles technologies et Réseaux secs, en charge de ce dossier, évalue « à 20% ou 25% l’économie immédiate sur la consommation du fait qu’il reste encore 33% de lampes non-LED et elle sera plus légèrement plus faible quand on sera à 100% LED ».
Les horaires d’extinction ont été fixés par rapport aux expériences des communes voisines, mais cela pourrait évoluer. L’éclairement des voies publiques doit être au plus tard à 5 heures afin que le personnel pour la collecte des déchets travaille en toute sécurité. Enfin, les illuminations de Noël suivront les éclairages publics.

Le maire de Sorède remercie son équipe et l’assistance en soulignant que « Sorède, Solaire par nature, pourrait un jour être aussi étoilée » (en postulant au label village étoilé).