Alex(andre) et Fabrice Rieu entourant leur père Bernard Rieu, à Maison Albera, à Argelès-sur-Mer. (photos L.M)

 

Une histoire de famille…

Dès le 19e siècle, la famille, originaire d’Espolla en Catalogne espagnole, s’est établie à Argelès-sur-Mer afin de cultiver la vigne et les oliviers au pied du massif des Albères, l’extrémité orientale des Pyrénées qui plonge dans la Méditerranée.

C’est là, au cœur des Albères, lors de fréquentes excursions avec leur père pour observer la faune et la flore autochtones, ou pour restaurer la Tour de la Massane, gardien ancestral du massif situé à 800 mètres d’altitude, que l’amour d’Alex et de Fabrice pour leur terre natale, le Roussillon, s’est révélé.

En 2001, après des expériences professionnelles à Barcelone et Paris, ils choisissent de revenir dans les P-O et reprendre le flambeau viticole familial, aidés par un ami de longue date, Laurent de Besombes-Singla, “avec qui nous avons développé notre passion pour les cépages indigènes du Roussillon et leur enracinement dans les meilleurs terroirs”.

 

L’Argelésien Fabrice Rieu : certainement actuellement, aujourd’hui, le plus passionné et passionnant des experts de la vigne “fabriquée en Roussillon”. A partir d’un seul cépage, il est capable de vous narrer tout un poème ou, au choix, un joli conte de fée construit autour d’une vigne, d’un vignoble, d’un cru. Avec des mots choisis, des exemples magnifiques triés sur le volet et ancrés dans un terroir qu’il connait par coeur, sur le bout de la langue, Fabrice Rieu est notre tire-bouchon privilégié pour ouvrir les meilleures bouteilles du Roussillon ! (“Chez nous, les hommes devraient naître plus heureux et plus joyeux qu’ailleurs, car je crois que le bonheur vient aux hommes qui naissent là où l’on trouve le bon vin” – Léonard de Vinci)

 

 

​En 2008, préoccupés déjà par le changement climatique et guidés par l’envie de produire des vins plus frais, ils se sont lancés à la recherche de terroirs d’altitude : “Nos pas nous ont conduit vers un vignoble ancien préservé à la collection ampélographique exceptionnelle (plus de vingt-cinq cépages !), totalement à l’abri des regards depuis les routes principales, à proximité du village de Tarerach ; le plateau de Ropidaria, qui s’élève à plus de 500 mètres face au Mont Canigou, en surplomb de la plaine du Roussillon et de la Mer Méditerranée. Au cœur de ce vignoble qui bénéficie de conditions climatiques remarquables avec son ensoleillement accru, ses précipitations plus régulières et sa forte amplitude thermique, nous avons découvert les bienfaits de la maturation plus lente du raisin, à l’abri des maladies et de l’oxydation, et l’absence de stress hydrique”. Ces raisins anciens font ressurgir des typicités au goût authentique ! C’est la naissance de Maison Albera. L’autre aventure historique des Rieu, de père et fils.

 

Talaïa Juliette : un prénom en guise clin d’oeil à la fille de La Dona (Lucie), l’associée des frères Rieu. Il s’agit d’un grenache gris et blanc, macabeu, tout juste 12°, floral, aérien et rafraîchissant.

 

Un vin blanc généreux et unique ! EMOCIO n°4. Pur grenache blanc “élevé” sous ombrière photovoltaïque, du côté de la ferme Nidolères à Tresserre, terre des Aspres, face au massif des Albères (l’Albera en langue catalane) ; une cuvée profonde, généreuse, avec une finale tout en fraîcheur. C’est en découvrant le projet révolutionnaire d’ombrières photovoltaïques de Pierre Escudié (Nidolères), dont la famille travaille dans les Aspres depuis deux siècles, que les frères Rieu ont imaginé “Que notre quête de la fraîcheur et de la maturité lente trouverait ici une réponse originale et inédite”. L’EMOCIO n°4 est né ! Divin, tout simplement.

 

Le Pelut 2021. 100% Lledoner Pelut ; à peine 13,5° pour un rouge croquant, friand, juteux, s’apprécie à l’heure apéritive, légèrement rafraîchi c’est mieux pour entrer en contact avec tous ses arômes… ou à accorder avec de la charcuterie, des fromages et, même, du poisson.