Danseur et chorégraphe sévillan, Israel Galván incarne le renouveau du flamenco, libre et instinctif. Dans La Curva, Galván poursuit sa quête esthétique et son exploration du mouvement, accompagné par Sylvie Courvoisier au piano, Inès Bacán au chant et Bobote aux compás, ce programme est un hommage à l’audace, à la création et au mouvement dans toutes ses dimensions. La Curva ce mardi 08 octobre, à 20h 30.

Depuis de nombreuses années déjà, Israel Galván se fraye un chemin singulier dans l’univers flamenco. Reconnu pour sa capacité à régénérer le langage traditionnel pour créer une œuvre nouvelle, il provoque l’émoi et emporte les prix les plus importants de son art (Prix national de Danse 2005 du Ministère de la Culture espagnol, Grand Prix de Danse 2009-2010, Prix Max des Arts scéniques 2011). Arena, La Edad de Oro, Tabula Rasa, El Final de este estado de cosas… chaque nouveau spectacle est un pas supplémentaire vers une danse affranchie des codes folkloriques qui n’en n’oublie pas pour autant ses racines.
Dans La Curva, le chorégraphe poursuit sa quête esthétique, le danseur son exploration du mouvement. La Curva, c’est cette courbe qui relie le chant presque primitif d’Inés Bacán – une des voix majeures et des plus singulières du cante jondo, le chant profond – et la musique contemporaine de la pianiste Sylvie Courvoisier. Un nouvel espace vierge dans lequel il se dirige vers le versant féminin de son art, créant une danse sans égal, intense et bouleversante, d’une actualité brûlante. Une danse qu’il a dans la peau !