M. Pierre Aloy, responsable FN sur la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales.

La semaine dernière, M. Pierre Aloy, responsable du FN’66 sur la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales, a adressé la lettre suivante (Qu’il vient de nous communiquer) à Mme Véronique Pastoureau (ex-UMP), élue de l’opposition municipale barcarésienne, tête de la liste « Vers un nouveau départ »

« Madame,

Je suis étonné, choqué, scandalisé et même très en colère, du compte-rendu que vous faites sur votre blog concernant ma présence à la réunion de mardi soir, à laquelle vous participiez également.

J’ai déjà eu l’occasion dans le passé de vous rappeler une certaine déontologie et, en conséquence, quelques codes de conduite élémentaires pour régir la vie en société.

Visiblement, vous n’en avez que faire puisque vous vous asseyez systématiquement dessus !

Votre manque de respect pour les gens est effrayant. Il témoigne de votre part, chez vous, d’un profond sans gêne. Votre approche de la vie politique est détestable.

Si je me suis rendu à cette réunion, Madame, ce n’est certainement pas pour venir grossir les rangs de vos rares supporters.

J’y avais été convié en tant que responsable FN pour la 2ème circonscription des P-O, par notre secrétaire départementale du Front national’66, Mme Marie-Thérèse Fensenbeck, par ailleurs conseillère régionale.

Car moi, Madame, je ne cache pas mes sympathies politiques et, surtout, même pour une place sur une liste aux élections municipales, je n’ai jamais ni renié mes convictions ni vendu mon âme !

Vous avez, Madame, utilisé mon image et ma famille à des fins personnelles, sur votre blog, malgré mes avertissements successifs, dans un passé récent encore.

Sachez que je n’en resterai pas là !

Admettez une bonne fois pour toutes, Madame, que nous ne partageons pas les mêmes valeurs, que votre conception de la « chose publique » est bien éloignée de la mienne.

Je n’ai pas pour habitude, moi, de tendre des guêts-apens ni idéologiques ni médiatiques (…) ».

Dans ce courrier, en vertu du Droit de Réponse, Pierre Aloy demandait à Véronique Pastoureau de retirer sa photo de son blog (ce qui a été fait) et de publier cette correspondance (ce qui n’a toujours pas été fait à la date de ce samedi 29 décembre 2012).