« Le PG’66 / Front de Gauche estime le temps venu de procéder à quelques clarifications salutaires. Les périodes pré-électorales sont certes propices à une profusion d’informations souvent contradictoires. Distinguer l’info de l’intox n’est pas chose aisée. C’est le cas par exemple des projets de binômes attribués au partenaire du Front de Gauche, le PCF 66. Le PG 66 / Front de Gauche entend garder la tête froide.

Le Parti de Gauche 66 réaffirme son autonomie totale par rapport au PS conformément à la stratégie nationale définie par son Conseil National des 29 et 30 novembre derniers. Aucun accord n’est possible avec ceux qui soutiennent le gouvernement, votent toutes ses lois ou … s’abstiennent mollement. C’est le cas des lois aussi rétrogrades que celles qui gravent l’austérité dans le marbre, de la réforme territoriale qui fait de Toulouse la capitale de notre région ou qui condamne notre département, de toutes les dispositions prises pour complaire aux injonctions de la Commission européenne ou de Mme Merkel. 

La lutte contre l’austérité reste la feuille de route du PG. Sur ces bases, le PG66 / Front de Gauche présentera des candidats et soutiendra  des listes qui porteront les valeurs de l’humain et de son environnement  social, écologique, économique contre les mesures austéritaires voulues par la finance. Le rassemblement se fera avec partis et citoyens qui ne feront aucune concession électoraliste à ceux qui soutiennent une politique économique suicidaire pour notre département ».

Danielle Benquet, co-secrétaire départementale du PG’66