“Le Parti de Gauche 66 clarifie la situation pour les Municipales à Perpignan”

Sous ce titre, Dany Benquet, co-secrétaire départementale du Parti de Gauche’66, communique :

            – “Le Parti de Gauche’66 rappelle sa position pour les Municipales de Perpignan. Il réaffirme son engagement résolu dans la construction d’une alternative à gauche. Mais il se refuse à servir de  caution à une entreprise de règlement de comptes, pouvant favoriser les intérêts de la droite, ce qui serait  en totale opposition à ses valeurs.

Par conséquent, il tient à apporter quelques clarifications nécessaires pour couper court à tout risque de confusion. La liste envisagée par Axel Belliard et Jacqueline Amiel-Donat (NDLR., ce que nous avions bien précisé, sur ouillade.eu, en parlant de liste Divers Gauche) ne sera d’aucune manière qui soit une liste du Parti de Gauche. Elle ne pourra s’en prévaloir, ni de près ni de loin.

La stratégie nationale du Parti de Gauche est celle de l’autonomie conquérante. Elle passe au premier tour par des listes Front de Gauche autonomes du Parti socialiste en particulier, mais aussi  des forces qui ne remettent pas en cause les logiques d’austérité. Dès lors que ces conditions ne sont pas réunies, le Parti de Gauche refuse toute confusion et toute instrumentalisation afin de préserver sa cohérence idéologique. Il réprouve toute dérive bassement politicienne visant à obtenir un bien dérisoire accessit municipal au prix de reniements. Toute personne qui s’engagerait dans une telle démarche romprait de fait avec le Parti de Gauche.

Le PG’66 regrette que les élections municipales conduisent à perdre le fil de la cohérence et de la raison politique. Porteur de rupture avec un système qui montre son incapacité, le Front de Gauche représente l’espoir de tous ceux qui, à Perpignan comme ailleurs, ne se laissent pas abuser par le fatalisme et la résignation. La déception engendrée par des rapprochements électoralistes contre-nature ne peut que nuire à son objectif d’alternative à gauche. Le PG national et le PG’66 s’emploieront à la sauvegarde et à la cohérence de l’outil Front de Gauche”.