Balzac Editeur salue la mémoire d’un auteur et ami, Henri Fabre, une des grandes personnalités du Pays Catalan qui vient de s’éteindre

Homme engagé, journaliste parlementaire, homme de médias mais aussi écologiste avant l’heure, il était également écrivain.

Auteur de pièces de théâtre comme « On est trop ? » ou « Je me sens seul », publiés chez Balzac Editeur, il avait, outre des ouvrages de références aux éditions Privat, publié également chez Balzac éditeur son dernier roman de politique fiction « Impasse de l’avenir », roman préfacé par le parolier Etienne Roda Gil qui amènera ce dernier, grâce à Henri Fabre, à vouloir revenir en terre catalane.

On se souviendra d’Henri Fabre, bien sûr, comme éditorialiste de L’Indépendant, rôle qu’il jouera pendant de très nombreuses années depuis les bureaux du journal à Paris. On se souviendra de celui qui a su défendre le Pays Catalan sous diverses formes : sur place, depuis Argelès-sur-Mer en défendant sa nature que l’on voulait saccager du côté de la Massane ; à Paris comme président de « Roussillon Paris » qui a su redonner leur fierté à tant de Catalans exilés à Paris jusqu’à y amener Jordi Barre à l’Olympia et qui quelques années plus tard permettra, a Jordi, à l’occasion de la publication de son roman de politique-fiction « Impasse de l’Avenir » chez Balzac Editeur, de rencontrer Etienne Roda Gil, l’autre grand catalan, parolier de Julien Clerc de Johnny Halliday et de tant d’autres… rencontre qui donnera naissance à une grande amitié et à deux chansons de Roda Gil pour Jordi en langue catalane.

Balzac Editeur salue l’homme, l’écrivain et celui qui est devenu rapidement un ami et qui vient de s’éteindre.

Robert Triquère.

 

Henri Fabre. Jamais loin de ses racines, Henri Fabre, issu d’une grande famille argelésienne, était un passionné de rugby et a travaillé à ce titre pour RMC et Sud Radio. Côté télévision, il a participé aux journaux de France 3 ainsi qu’à différents documentaires culturel, dont un sur le peintre Willy Mucha, qui possédait une maison à Collioure et dont il était très proche au point de s’occuper de sa promotion artistique et de l’inventaire de ses œuvres.