Claira : Que dit le rapport de la Chambre régionale des comptes ? Les habitants se sont déplacés en quantité et en qualité pour écouter leur maire, Marc Petit.

La Chambre régionale des comptes (CRC) a procédé à un audit de la commune de Claira sur la période 2014-2020 (dont l’actuel 1er magistrat n’était pas aux commandes de la Municipalité)

Procédures administratives, gestions des équipements, commande publique, finances, délibérations… de nombreux points ont été passés au crible par la CRC. Ce rapport se penche sur la gestion de la commune pour ces années non sans pointer des anomalies : intérêts personnels passés avant ceux de la commune, défaut de fiabilité des comptes, situation financière dégradée.

 Reporté plusieurs fois en raison des mesures sanitaires, Marc Petit, maire de Claira, a présenté, vendredi 9 septembre à la salle polyvalente, avec Guy Walczak, adjoint aux Finances, ce rapport de la CRC.

Plus de trois cents clairanencs ont répondu présents à cette réunion d’information. « Parce qu’il y a des réalités auxquelles nous ne pouvons pas échapper, il me semble important de parler de l’état des finances de notre commune, sujet essentiel pour le bien vivre de notre ville”, a commenté l’élu en guise d’introduction à son intervention.

Puis d’enfoncer le clou : “La situation d’aisance extrapolée très longtemps est de la poudre aux yeux… ce rapport de la CRC, bien loin des balivernes politiques, est bien là pour le prouver. Il était nécessaire pour mon équipe et moi-même d’exposer la situation compliquée dont nous avons hérité, preuves à l’appui. Il me semble que c’est une attitude responsable pour un maire. Rappelons que ce bilan est fait de façon impartiale et objective puisque toujours basé sur des faits, des chiffres, transmis par des agents de l’Etat et un magistrat, neutres et donc loin des polémiques de village. De plus, la collectivité est dans l’obligation de le rendre public. C’est vrai, vu la situation financière héritée, nous avons dû prendre des décisions fortes, comme beaucoup d’autres communes étranglées (…)”.

Marc Petit de poursuivre : “N’oublions pas que des résultats financiers obtenus dépendent les moyens dégagés pour accompagner les besoins de financements futurs. Avec ce lourd passif inquiétant, notre attention sur les finances publiques et les dépenses est maximale sans pour autant nous détourner de notre programme. Nous avons déjà réalisé deux projets importants pour la vie des Clairanencs : un city-stade et un parking en plein cœur du village. Nous pratiquons dorénavant notre sport favori la chasse aux subventions”.

Marc Petit maire de Claira à la tribune.

*La totalité du rapport de la CRC est téléchargeable sur le site claira.fr, de la CRC Occitanie ou disponible à l’accueil de la mairie.