En réponse à l’ex-députée PS des P-O, Renée Soum, qui dans un communiqué de presse se range aux côtés de sa famille politique, les socialistes, pour condamner ouvertement la décision du Conseil Municipal de Perpignan (présidé par Louis Aliot, RN) d’attribuer à l’ancien député « Frontiste », Pierre Sergent, un lieu public – en l’occurrence ici c’est une esplanade en centre-ville de Perpignan qui devrait porter son nom -, un élu perpignanais confie : « Ces socialistes catalans sont vraiment bizarres, tellement et formidablement bizarres qu’il en deviendraient presque attachants… Que le socialiste François Mitterrand, alors président de la République, fréquente René Bousquet l’ancien Secrétaire général de la police du régime de Vichy, haut fonctionnaire qui a collaboré avec l’occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale, sous les ordres de Philippe Pétain et Pierre Laval, ça ne leur posait aucun problème ?!… Ils n’y ont rien trouvé à redire, nos chers socialistes !!! ».