Monique Margueritte (Monik) et Jeane Manson

 

La chanteuse Jeane Manson évoquant la nouvelle vie d’artiste, à Rosas (sur la Costa Brava), de la femme chef d’entreprise perpignanaise Monique Margueritte, devenue Monik, confie : « Elle a transformé sa vie en peinture »

 

« Elle a transformé sa vie en peinture grâce à l’enfermement du COVID, avec rapidité et dextérité. Elle a fait un travail extraordinaire » : c’est Jeane Manson qui dépeint ainsi son amie artiste perpignanaise Monik (Monique Margueritte), installée à Rosas, sur la Costa Brava. « Ses peintures sont fraîches, elles révèlent la vie sous des couleurs optimistes, éclatantes. La plupart des thèmes que Monik aborde sont bons pour transformer les couleurs en des lieux festifs ». C’est tellement vrai, qu’on a envie d’entrer dans ses tableaux pour aller s’asseoir avec les personnages, même la mélancolie y est toujours joyeuse.

Et à propos de fête, les deux artistes se sont justement retrouvées cet été, sur le parvis de l’église Sant-Marti à Peralada, dans l’organisation de festivités où le chic a monopolisé l’atmosphère. Le Tout-Perpignan avait fait le déplacement. La notoriété et le talent de l’une et de l’autre n’étaient certainement pas étrangers à la réussite grandiose de ce rendez-vous à la fois pictural et musical. Cette soirée-là, chaque convive rêvait sous les étoiles d’être le voisin de Jeane Manson et le chevalet de Monik !