(Communiqué)

 

 

 

 

« Mme Madeleine Garcia-Vidal est prise encore une fois en pleine contradiction de ses propres affirmations ces jours derniers…

 

La lecture du journal local il y a peu est édifiante. Elle répond à l’invitation de son collègue le docteur Marc Médina, maire de Torreilles et assiste en tant que conseillère départementale du canton (sic) à l’inauguration des vestiaires du stade de rugby Joseph Sayrou.
A cette occasion elle déclare (resic) : « le rugby c’est l’école de la vie, les responsables politiques que nous sommes se doivent d’entretenir cette dynamique positive et cela passe par la réhabilitation et la création d’équipements dédiés à la pratique sportive. » Ces propositions et le reste de son discours sont fort intéressants, sauf que…
A Saint-Hippolyte, nous avons deux exemples frappants pour démontrer que ses déclarations ne correspondent pas du tout à la situation des équipements sportifs du village et qu’il y a souvent loin de la parole aux actes avec Mme Garcia-Vidal.
Tout d’abord nous parlerons du stade Maurice Rolland dédié au football et au rugby. Même s’il n’y a plus d’équipes, son entretien nous parait primordial pour ne pas dire essentiel afin d’éviter qu’il ne se dégrade. Au lieu de cela, nous pouvons voir un terrain envahi par les hautes herbes, une véritable savane où une chatte n’y retrouverait pas ses petits. (photos ci-dessus).
Des deux terrains de tennis voisins, un seul subsiste avec le grillage arraché et sans filet, quant au deuxième il disparait complètement sous les herbes comme le terrain de football. Les mauvaises herbes ont traversé le revêtement goudronné. (encore photos ci-dessous).
Ensuite nous vous parlerons du city-stade route de Claira. Il y a bien longtemps que le revêtement de feutre vert usagé a été supprimé par les employés et jamais remplacé. La mairesse pense peut-être que le tapis d’aiguilles de pin peut faire l’affaire. Nous n’adhérons pas à cette idée, c’est plutôt un danger pour les enfants qui glissent et peuvent se faire mal. (photos)
En allant prendre la photo du city-stade nous avons pu constater dès l’entrée dans le parc des loisirs l’amas de déchets en tout genre autour des poubelles qui n’ont pas été vidées depuis longtemps. (photos)
Comme vous avez pu le constater sur les photos, nous sommes loin des effets d’annonce de Mme la vice-présidente du Conseil Départemental. La création et la réhabilitation des équipements sportifs ce n’est pas pour Saint-Hippolyte. Les équipements ont été créés il y a quelques années mais pas par ses équipes. Elle, elle n’avait qu’à les entretenir correctement mais malheureusement même cela, elle ne sait pas le faire. Ce n’est pas en agissant de la sorte qu’elle va reconquérir du lien social, les jeunes iront plutôt jouer ailleurs ou seront peut-être tentés par les incivilités, l’oisiveté étant mère de tous les vices ».
Les anciens élus de l’Opposition.