(Vu sur la Toile)

 

Hauts-de-France: quatre personnes, dont deux policiers, en garde à vue pour vente de données
(J.V. – Rédaction BFMTV)

|

 

Ils sont soupçonnés d’avoir vendu des informations confidentielles provenant de fichiers utilisés par la police notamment.
BFTMV.- Quatre personnes, dont deux policiers et un assureur, ont été placées en garde à vue lundi dans le cadre d’une enquête sur la vente de données issues de fichiers policiers, a appris l’AFP auprès de la gendarmerie et d’une source proche du dossier.

Trois suspects ont été interpellés dans les Hauts-de-France et un en Île-de-France lundi matin, a indiqué la gendarmerie, dont la section de recherche de Lille est cosaisie du dossier avec l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), confirmant une information du Parisien.

Ils sont soupçonnés d’avoir vendu des informations confidentielles provenant de fichiers utilisés notamment par la police, a précisé une source proche du dossier.

 

Les deux policiers en poste dans les Hauts-de-France

 

Les deux policiers étaient en poste dans les Hauts-de-France, et l’assureur a été interpellé en Île-de-France. Le quatrième suspect, soupçonné d’avoir participé à la vente de ces données personnelles, a quant à lui été arrêté à Lille. Sollicité, le parquet de Lille n’a pas réagi dans l’immédiat.

En juin dernier déjà, deux policiers avaient été mis en examen dans une enquête sur la vente, via une messagerie cryptée, de données issues des fichiers de police dont le Traitement d’antécédents judiciaires (Taj) et le Fichier des personnes recherchées (FPR).

Un ex agent du renseignement français avait également fait parler de lui en 2021, pour avoir vendu une importante quantité d’informations grâce à son accès à des données protégées. Âgé de 35 ans, il avait estimé en avoir tiré environ 30 000 euros, et avait été condamné en novembre 2021 à cinq ans de prison en appel.