Communiqué de presse du FNJ des Pyrénées-Orientales : « Tout ce qui est excessif est insignifiant et le MJS l’illustre si bien »

« Depuis maintenant quelques semaines, les jeunes socialistes font signer des pétitions anti-FN intitulées : « Ma commune sans racistes ».
On ne se souviendra de cette campagne que du jour où les socialistes, dont les esprits graisseux ne sont huilés que pour glisser sur les surfaces, ont essayé de porter leur fausse humanité aux niveaux des grands esprits qu’ils chérissent tant. Outre les campagnes haineuses et diffamantes du PS à notre encontre, il serait bon d’offrir un dictionnaire à ces militants, dont l’anti-racisme est devenu un véritable business électoral, car ils ne comprennent pas, par paresse intellectuelle sans doute, qu’être un migrant ne confine en rien à l’appartenance d’une ethnie particulière.

 

Nous nous évertuons à critiquer l’immigration en tant que phénomène social et ses conséquences et non les migrants individuellement.


De plus, nous tenions à rappeler aux lecteurs avisés les choses suivantes. Alors que le pays est gangréné par le chômage, le déclassement, la pauvreté, l’islamisme, les socialistes se focalisent sur le Front National car nous sommes devenus les derniers défenseurs de la nation française qu’ils veulent dissoudre dans l’acide mondialiste et post-moderne. Il est bon aussi de mentionner que les socialistes, petits vertueux de bazars, feraient mieux de balayer devant leur porte en ce qui concerne le racisme : souvenez-vous des phrases de Jules Ferry sur les races inférieures, les formulations antisémites de Voltaire ou de Marx, l’aveu de Jaurès qui appela à légitimer « un socialisme nuancé d’antisémitisme », la francisque de François MITTERRAND dont la photo trône dans leur local, des paroles discriminatoires de Gaston DEFFERRE (alors maire socialiste de Marseille, Ndlr) contre les pieds-noirs et les paroles tendancieuses de Razzy HAMMADI toujours député PS.


Cachant un mépris total pour la démocratie et masquant un bilan politique à faire frémir, les socialistes utilisent les mêmes rengaines dont plus personne ne croit. Votre campagne est excessive et son impact sera insignifiant. Et si besoin est, une mise au point en direct se fera ».