Christian Bourquin (PS), sénateur des Pyrénées-Orientales, président de la Région Languedoc-Roussillon, a repéré que Jean Castex (UMP), maire de Prades, conseiller régional et candidat aux élections législatives sur la 3ème circonscription des P-O, « feignait de s’intéresser soudainement, en cette période si particulière, au Train Jaune… C’est très bien ! Mais cela m’inspire cinq petites réflexions « à la volée » :

1/ Jean Castex avait l’occasion de faire pour le Train Jaune, étant proche du pouvoir durant cinq ans… il avait les moyens d’agir et là aussi, il n’a rien fait ! Pourquoi un réveil aussi tardif alors que le voilà isolé et sans moyens après le renvoi de M. Sarkozy.

2/ Le Train Jaune, c’est la SNCF qui n’y a pas investi jusqu’à présent pour le maintenir en état, au point où la Région sous mon autorité – et alors que légalement ce n’était pas à elle de le faire – a financé 2 millions d’euros il y a six mois afin qu’il ne s’arrête pas de circuler à cause de la mise aux normes de circulation rendue impérative et, là-aussi, rien de l’Etat ! M. Castex aurait pu s’en rendre compte et s’en inquiéter à ce moment-là, non ?

3/ Le Train Jaune et son avenir, le Président catalan de la Région que je suis devra y contribuer avec les moyens financiers de cette institution… Mais nous sommes là bien loin des sujets des élections législatives. Etre député c’est d’abord – et surtout – les lois au Parlement pour l’emploi certes, mais également pour le pouvoir d’achat, la croissance, l’Europe, l’environnement, la jeunesse, la santé, l’école… Voilà la priorité du débat et du rôle de député. M. Castex l’ignorerait-il, lui qui a été secrétaire général adjoint à l’Elysée, dans les petits-papiers de M. Sarkozy ?

4/ En fait, M. Castex ne serait-il pas « en train » d’ambitionner un poste de conseiller technique auprès du président de la Région que je suis, après être licencié du poste occupé auprès de M. Sarkozy, dont il ne donne plus une seule référence ? En tout cas, ses suggestions pour le Train Jaune s’y apparentent !

5/ Pour sa campagne électorale, M. Castex ferait mieux de parler du bilan de l’UMP au pouvoir et du projet que l’UMP a à la veille d’un choix important pour les Français. Mais avec l’UMP, ils préfèrent avancer dissimulés, désorientés, déchirés ! Ce qui lui sert de programme, c’est le projet copié/ collé du projet présidentiel de M. Sarkozy rejeté le 6 mai dernier. Mais le candidat Castex le dissimule aux habitants de la 3ème circonscription ! Il préfère apparaître avec autre chose… le Train Jaune… Tiens ! ».