Louis Aliot, vice-président du Front National (FN), conseiller régional des P-O, tête de liste Perpignan Ensemble (Rassemblement Bleu Marine) “se réjouit de la naissance de la fusion électorale entre l’UDI et le MoDEM, dite “Alternative”, qui sera un élément de clarification bienvenu dans le paysage politique français.

Européiste, immigrationniste et défenseur de la politique d’austérité comme l’UMP et le PS, l’ Alternative a pour elle le grand mérite d’assumer ses options idéologiques et politiques, que MM. Borloo et Bayrou, régulièrement aux responsabilités ces dernières décennies, ont toujours défendues.

Cette clarté les différencie clairement de l’UMP et du PS, qui sont dans l’enfumage électoraliste permanent et le mensonge.

Pour Perpignan, l’UMP Pujol ayant rallié l’UDI-MoDEM Alduy-Gombert, ou bien l’inverse, les uns et les autres assumeront un bilan conjoint de clientélisme et de communautarisme qui a conduit notre ville à l’anémie économique et sociale.  
Tout ce qui peut amener le paysage politique français à se reconstruire sur le vrai clivage, qui sépare les patriotes des défenseurs de la mondialisation sauvage, les républicains des communautaristes, est une bonne chose”.