Jacques Cresta.

Hier matin à 11h, Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O, candidat aux élections municipales, recevait la presse à sa permanence électorale, 49 boulevard Clemenceau, à Perpignan, pour présenter sa proposition sur le bus gratuit.

“Le transport et les déplacements dans notre ville sont un problème quotidien pour les Perpignanais. Inexistence d’un Plan de Déplacement Urbain cohérent, sens de circulation à géométrie variable, absence de concertation sur tous les grands aménagements (…). Raisons pour lesquelles la proposition de rendre gratuit les transports en commun sur la ville prend tout son sens. Dans ce domaine il ne faut pas prendre de demi-mesure. En effet le fait de diviser par deux les abonnements annuels est une preuve de l’échec de la politique menée par l’agglomération dans le domaine des transports”.

Pour réussir cette mutation des déplacements chez les Perpignanais, Jacques Cresta précise “Qu’il est nécessaire de leur proposer un service régulier et cohérent des transport publics qui desservira l’ensemble des quartiers. Pour cela, dès mon élection, je mettrai en place un comité d’usager permettant aux perpignanais de faire entendre leur voix et de participer concrètement à la politique de déplacement sur la ville, les entreprises y auront toutes leur place pour mettre en œuvre un réel Plan de Déplacement Entreprise. La gratuité a été mise en place dans de nombreuses villes, et est en projet chez d’autres. Les résultats sont significatifs : une augmentation de plus de 150% dès les premiers mois. Ceci sera possible avec vous et sans augmentation d’impôt. Les économies engendrées par le report modal, un partenariat cohérent avec le Conseil général et une meilleure gestion des fonds publics permettra de faire mieux avec le même budget (…)”.

Les autres forces de gauche de la liste, Philippe Galano pour le Parti Communiste (PCF) et Anne-Marie Cubris pour le Parti Radical de Gauche (PRG) soutiennent cette proposition qui est gagnante-gagnante pour les entreprises et les salariés, et qui, toujours selon le candidat Jacques Cresta, “permettra de redonner du sens à notre ville, désenclaver les quartiers et faciliter le quotidien des Perpignanais tout en leur redonnant du pouvoir d’achat (…)”.

Jacques Cresta a également profité de l’occasion pour donner son planning, avec en janvier la mise en œuvre des ateliers citoyens sur la co-construction du projet, avec l’annonce en début d’année des grands axes programmatiques. Pour ceux qui sont inquiets pour la constitution de la liste il a tenu à rappeler que “la liste est bouclée avec la présence des partis de gauche et de la société civile qui occupera une large place (…)”.

Cliquer sur le lien ci-dessous pour en savoir plus :

CRESTA-A5-BUS-IMP