Lionel Nadal, adjoint au maire de Port-Vendres et membre du bureau UDI’66, réagit :

« Madame Fesenbeck du FN66 est très certainement une excellente navigatrice mais elle n’a pas du accoster depuis quelques temps dans la cité de Vénus.

Le Front National, faisant comme à l’accoutumée dans l’excès, parle d’un afflux massif de bateaux de croisière, la réalité est quand à elle beaucoup plus raisonnable et adaptée aux infrastructures portuaires actuelles.

Si je ne partage pas toujours les choix du Conseil Général, il faut dire et se réjouir que pour le développement du marché des croisières, notre commune travaille main dans la main avec l’agence départementale du tourisme. Les résultats obtenus sont plus que positifs et loués par les croisiéristes, équipages et professionnels du secteur, tous ravis de l’accueil mutualisé de l’ensemble des intervenants du port.       

Les retombées, Madame Fesenbeck, qu’elles soient économiques ou d’image ( et donc économiques à moyen et long terme) s’expriment, par exemple, par la présence dans notre ville de près de 240 croisiéristes ayant choisi de la visiter ce dimanche 21 septembre, mais aussi d’accords entre divers commerçants locaux et les bateaux de croisières ainsi que les compagnies charters de locations de yachts de luxe.

La venue de ces magnifiques bateaux de croisière et des tout aussi impressionnants yachts de grand standing, dont plusieurs dépassant allègrement les 60m, draine un public chaque fois plus nombreux et valorise peu à peu notre image, nous permettant de plus de renouer avec l’activité historique de notre port, le transport de passagers.

Gageons que peu à peu le monde économique adaptera son offre pour répondre à ces clientèles exigeantes mais au pouvoir d’achat certains.

Non, décidément Madame Fesenbeck vous n’avez pas du accoster chez nous depuis longtemps, car vous auriez découvert une ville en mutation. Bien sûr rien n’est parfait, mais avec ses moyens, depuis plus de 6 ans, notre municipalité entreprend d’importants travaux d’embellissement et de remise en état de notre riche patrimoine historique. Notre office de tourisme c’est vu renforcé, les manifestations à succès développées (fête de la St Pierre, Hisse Ho etc …) et tout l’été le grand marché autour du Port a attiré tous les samedis une foule immense, faisant de lui l’un des marchés les plus beaux et les plus attractifs de notre département.  

Alors oui Madame, même si nous devons faire face aux recours contre nos projets d’hôtels et aux aléas économiques peu favorables, la vision municipale est claire et Port-Vendres avance.

Pour finir sachez que derrière le mot pêche il y a des familles, dignes et courageuses, alors de grâce n’exploitez pas démagogiquement la détresse d’une profession qui souffre à des fins purement électorales sans apporter ni l’ébauche d’une idée, car tout le monde l’aura compris, si le FN’66 s’intéresse soudainement et de manière approximative à autre chose que Perpignan c’est bien en vue des élections cantonales et régionales à venir.   

Pour sa part notre municipalité a soutenu, avec succès auprès du Conseil général, la demande pour des étals abrités formulés par les petits métiers.

Quand à la petite taille des sardines en partie responsable des soucis de la pêche sur Port-Vendres, je doute fort que le Front National, soit-il bleu marine, ne puisse les faire grandir ! ».