On l’a appris à la mi-journée : Sonia RODRIGUEZ, adjointe au maire de Saint-Laurent de la Salanque délégué aux Affaires scolaires, a rendu ses délégations au député-maire de Saint-Laurent de la Salanque, le docteur Fernand SIRé (UMP), et a annoncé qu’elle n’entendait plus siéger à l’avenir avec le Groupe majoritaire.

Selon nos informations, Sonia RODRIGUEZ aurait décidé de prendre ses distances avec son 1er magistrat, au lendemain de sa réélection à la députation, à cause « de sa proximité avec le Front national »

On se souvient que Fernand SIRé avait appelé à la constitution d’un « Front de Droite » autour de sa candidature… en faisant un appel du pied à l’électorat « Frontiste » du 1er tour (dimanche 10 juin 2012). Louis ALIOT, N°2 du FN, conseiller régional, lui-même candidat dans les P-O sur la 1ère circonscription, avait reçu cinq sur cinq l’appel de Fernand SIRé et avait demandé à la candidate FN, Irina KORTANEK « de se retirer en faveur du maire de Saint-Laurent de la Salanque »… Ce que fit cette dernière sans broncher, sur le champ. Dans la foulée, Louis ALIOT demandait aux électeurs FN du 1er tour de porter leurs suffrages au second tour (dimanche 17 juin 2012) sur Fernand SIRé contre la candidate socialiste, Toussainte Calabrèse.

Chacun connait la suite : Fernand SIRé a été réélu, avec moins de 500 voix d’écart (495 très exactement sur 50 883 suffrages exprimés)… grâce aux voix du Front national.