C’est aujourd’hui, dimanche 4 décembre 2022, que les électrices et les électeurs du canton 10 des P-O, qui regroupe la commune de Canohès et une partie de la Ville de Perpignan (secteur V), sont appelés aux urnes, dans le cadre d’un second tour suite à l’annulation du scrutin de juin 2021, pour cause d’inéligibilité d’un candidat (lequel d’ailleurs ne se représentait pas à ce rendez-vous électoral).

Si le binôme constitué de Louis Aliot, maire de Perpignan et de Carla Muti affiche clairement sa couleur politique, celle du parti Rassemblement National (RN), il en est tout autrement car plus complexe pour l’autre binôme de cette élection, formé de Jean-Louis Chambon, maire de Canohès et Florence Micolau, soutenu grosso-modo au travers de communiqués de presse par ce(ux) que l’on pourrait résumer par la sempiternelle « bande des quatre » (LR, PS, PCF’66 et LFI). Après avoir siégé au sein du PS, puis s’être présenté en duo avec la présidente du parti Les Républicains des P-O, Jean-Louis Chambon nous revient sur la scène politique départementale estampillé « Divers Droite » en espérant ainsi et cette fois-ci rassembler plus large.

Rappelons qu’au soir du 1er tour de cette élection, le dimanche 27 novembre 2022, le binôme Louis Aliot-Carla Muti est arrivé largement en tête.

Quel que soit le verdict électoral attendu ce dimanche soir, Louis Aliot ou Jean-Louis Chambon, cela ne changera rien, absolument rien à la Majorité départementale de gauche, sauf à créer une révolution de Palais si d’aventure… était élu !

A vos bulletins !

L.M.