La sénatrice des P-O Lauriane Josende (LR/ Les Républicains) et Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ce mercredi 22 mai 2024, à Canet-en-Roussillon.

 

 

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, effectuait ce mercredi matin une visite ministérielle dans le département des P-O, qui l’a conduit successivement à Perpignan, en Préfecture, puis à Canet-en-Roussillon

 

Comme toujours sur le sol roussillonnais, décideurs et décisionnaires, élu(e)s ou pas, se sont précipité(e)s pour répondre à l’invitation du ministre, quitte à jouer du coude pour figurer sur la photo de famille. Evidemment.

C’est dans le cadre de l’historique sècheresse que traverse le pays catalan depuis maintenant plus de deux ans, que Christophe Béchu descendait de la capitale – il n’en est pas à sa première visite – afin d’officialiser son Plan de résilience pour l’eau dans les P-O à l’horizon… 2030.

Une date, hélas, qui n’est pas sans rappeler le calendrier d’un virtuel TGV qui n’est pas prêt d’entrer en gare de Perpignan (et dont pourtant l’arrivée en terre promise nous est régulièrement jurée et vendue). En tout cas, pas d’ici la fin de la décennie en cours. Peut-être que nos descendants l’exprimeront, cette interminable attente, en “fin de siècle”. Certes, air (re)connu : “Les promesses n’engagent que ceux qui y croient” ou “Qui les écoutent”, etc.-etc.

Il est quand même surprenant de voir, de constater, combien et comment plus la ficelle est grosse et plus nos édiles catalanes sont réceptives à avaler la corbeille de couleuvres ! C’est incroyable ! On en devient admiratif.

On nous parle d’Urgence… et on nous ancre dans un autre quinquenat, dans une autre décennie. Balaise, non ? Sans (r)ajouter que nous avons déjà perdu près de trois ans… à force de tergiversations, de dérobades diverses, d’incompétences aussi (de la part de nombre de nos dirigeants locaux)… et de fuites dans les réseaux (à ne pas confondre avec les cerveaux, of course).

Une bonne nouvelle tout de même se dégage de cette visite ministérielle : chez nos confrères de France Bleu Roussillon, Christophe Béchu aurait déclaré : “Le prix de l’eau va bien sûr augmenter dans les Pyrénées-Orientales”*… Na-tu-rel-le-ment !!!

Est-ce là la seule solution que le ministre et ses acolytes catalans auraient trouvé pour résoudre le problème ? Faire payer les citoyens encore et toujours ? C’était pas la peine de descendre jusqu’à Perpignan pour ça. Une simple visio-conférence suffisait. Mais n’oublions pas que le maître du Surréalisme, Dali, avait qualifié pour l’éternité “Perpignan Centre du Monde”… Plutôt rassurant, non ?

 

L.M.

*Cependant, les élus des P-O qui ont assisté à la réunion de travail avec le ministre Christophe Béchu sont formels : “Il n’a jamais dit cela lors de nos échanges hors médias”…

 

Combien d’entre eux, parmi les signataires ci-dessus, seront encore en place en 2030 pour demander des comptes ?… Vous l’aurez compris, ça ne mange pas de pain, mais ça ne remplit pas nos baignoires ni n’arrose nos potagers & jardins, ni n’irrigue notre Agriculture.