(Communiqué)

 

Michaël Idrac et Francis Daspe de La France Insoumise/ NUPES.

 

« La France Insoumise/ NUPES prend acte des résultats du 1er tour de l’élection départementale partielle dans le canton 10 (Perpignan V – Canohès). Ces résultats sont inquiétants à plusieurs titres.
Tout concourt à illustrer l’ampleur des défis qui s’imposent à tous : d’une part le fort taux d’abstention, certes prévisible pour une élection partielle, montrant une fois de plus la profondeur de la crise démocratique que notre pays traverse, d’autre part la qualification de surcroît avec un score élevé du candidat d’extrême droite et l’élimination du binôme sortant de gauche de la Majorité départementale prouvant les déséquilibres structurels qui ne sont jamais intégrés dans les réflexions par esprit de rente.
La France Insoumise, ayant jeté à la rivière la rancune légitime, avait pourtant su faire d’abnégation et de responsabilité. Autant de caractéristiques dont ses candidats n’avaient pas bénéficié, c’est le moins que l’on puisse dire, à l’occasion des dernières élections législatives avec un Parti Socialiste local ouvertement anti-NUPES dans le sillage de Carole Delga. C’est pourtant la stratégie de la NUPES qui est en capacité de répondre à la crise démocratique et aux déséquilibres structurels.
La France Insoumise/ NUPES appelle les électeurs à se déplacer aux urnes pour le second tour dimanche 4 décembre. Nos préférences (relatives) et nos urgences (absolues) sont claires et sans ambigüités ».