(Communiqué)

 

Les deux candidats des Pyrénées-Orientales qui figurent sur la liste “Nous le Peuple…” à l’occasion des élections européennes du dimanche 9 juin 2024 : Adeline Guibert, 4e sur la liste et Florent Stumm (17e de la liste).

 

 

Nous le Peuple : le 9 Juin, dîtes NON à Bruxelles, OUI à la France ! La République, c’est d’abord le respect de la volonté du peuple. Nous, les Français, nous l’avons inventée en 1789, et nous ne voulons plus que les oligarques décident de tout au mépris de ce que nous voulons

• En 2005, nous avons dit NON, mais ils sont passés en force.

• En 2018, les Gilets jaunes ont réclamé le référendum d’initiative citoyenne (RIC), mais ils ont été brutalement réprimés.

• L’année dernière, une réforme des retraites rejetée par 90% des actifs a été imposée par des 49.3 à répétition.

Nous le savons maintenant, l’Union européenne (UE), ce n’est pas la paix et la prospérité ; c’est un instrument pour détruire la démocratie, miné par la corruption et les lobbies.

Elle a appauvri l’immense majorité des Français et nous mène maintenant vers une guerre qui n’est pas la nôtre.

Il faut arrêter cette fuite en avant vers la catastrophe ! Car les oligarques qui nous gouvernent veulent aller encore plus loin !

→Plus loin dans l’élargissement, avec l’entrée de l’Ukraine et de la Moldavie, les deux pays les plus pauvres du continent ; nous ne voulions pas du plombier polonais, nous refusons les poulets ukrainiens qui ruinent les éleveurs français ? Ils veulent nous imposer les vins et les ingénieurs moldaves – car qui pourrait être à l’abri de la concurrence de marchandises et de travailleurs aussi peu chers ?

→ Plus loin dans le fédéralisme : en supprimant tout droit de veto des États, ils veulent tout simplement la fin de l’indépendance de la France ! Certains envisagent même de donner à l’Europe notre siège au Conseil de sécurité et notre capacité de dissuasion nucléaire !

L’élection européenne du 9 juin est l’occasion ou jamais de redire NONNon à la guerre ; non à la concurrence déloyale ; non à l’appauvrissement continuel ; non au règne de l’argent et de la corruption ; non à la perte de contrôle sur nos vies.

Mais c’est aussi une occasion de dire OUI.

Oui à la France : à ses principes républicains, dont la laïcité, et à ses modes de vie uniques au monde, à son modèle social de solidarité, à ses grands services publics, à son droit à la continuité. Oui à une coopération entre les peuples européens quand ils le veulent et comme ils le veulent, pour leur bien et non pour le profit des oligarques.

Le 9 juin, mobilisons-nous pour arrêter la catastrophe : votons pour Nous le peuple !

Si vous nous élisez pour vous représenter le 9 juin, nous n’aurons qu’une boussole : la survie de la France et de sa République. En particulier, nous nous engageons à :

Défendre
• notre capacité à soutenir notre économie et en particulier nos agriculteurs ;
• notre système énergétique fondé sur l’électricité nucléaire fournie par un monopole public ;
• les revenus des travailleurs et notre système social ;
• nos modes de vie traditionnels ;
• nos principes républicains, et en premier lieu la laïcité.

Dénoncer
• la corruption par des puissances étrangères et le pouvoir des lobbies ;
• le gâchis d’une administration pléthorique qui distribue les subventions à tout va ;
• une contribution qui coûte beaucoup trop cher aux contribuables français ;
• une politique qui empêche la France de contrôler l’immigration.

Bloquer
• l’entrée de nouveaux pays dans l’Union européenne ;
• la suppression du droit de veto et les extensions des pouvoirs de la Commission ;
• tous les accords de libre échange ;
• la logique de guerre contre la Russie et, avec elle, le monde non occidental.

Proposer
• une politique industrielle coordonnée pour créer des champions mondiaux ;
• un vrai protectionnisme européen contre le dumping et pour l’environnement ;
• des coopérations sur les services publics, comme concernant les transports ;
• une négociation avec les autres États pour réduire les compétences et le budget de l’UE.
« Le peuple souverain s’avance ! »