Dans son hypermarché d’Argelès-sur-Mer, l’InterMarché affiche la couleur en se désolidarisant du Groupe Danone – distributeur entr’autres de la marque d’eau minérale Evian -, prétextant un refus d’augmentation de 22% que la multinationale alimentaire française voudrait imposer au distributeur… Ce qui, par ricochet, imposerait l’enseigne de grande distribution du groupe Les Mousquetaires à rogner sur sa marge, ou plutôt à l’augmenter ?

 

Pourtant, sur de nombreux autres produits, notamment dans le secteur alimentaire, mis en rayon par l’enseigne, il est facile de constater que l’augmentation des prix se situe bien en-dessus de la barre des 20% ! Exemple ci-dessous (photo) avec la barquette de trois salade « sucrine », vendue encore 0,99€ à la fin de l’été, puis passée à 1,29€ ; quand elle est disponible… sûrement à cause de la guerre en Ukraine (bien que son origine soit toujours l’Espagne). On ne va pas vous raconter des salades, mais quand même : « Dans les auberges espagnoles c’est la même huile qui sert pour la lampe, le potage et la salade » (De Algernon Charles Swinburne).

 

L.M.