De source généralement bien informée mais non autorisée : l’édition 2023 du festival Les Déferlantes Sud de France qui avait des vues sur la commune de Toulouges, plus précisément au Mas Rières, pourrait au final ne pas accoster in situ

 

En effet, les dirigeants de La Frontera Productions, l’entreprise fondatrice dudit festival, n’auraient pas trouvé un accord avec les propriétaires du Mas Rières, à l’issue d’une rencontre qui a eu lieu dans la soirée d’hier, lundi 23 janvier 2023.

Sur place, Municipalité et décideurs regretteraient cet échec des négociations, du moins s’il était confirmé. « Ce n’est pas complètement mort ! », nous a confié un intermittent du spectacle, « mais c’est plutôt mal engagé ». Depuis quelques jours, le cadre environnemental toulougien semblait pourtant tenir la corde, en offrant la plupart des atouts recherchés par les organisateurs des Déferlantes Sud de France.

Bref, doit-on s’attendre à un retour à la case départ céretane pour ces derniers ?

D’ailleurs, comme nous l’avons annoncé ce matin, les organisateurs des Déferlantes Sud de France devraient retrouver, ce mercredi 25 janvier, le maire de Céret, Michel Coste, sous l’égide de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, en partenariat avec le Conseil Départemental66.

A suivre.

 

L.M.