(Communiqué)

 

Perpignan-La-Rayonnante : la vitrification se poursuit à grand train.

 

 

-“Après avoir déboisé le jardin Terrus dans le silence assourdissant de ceux qui prétendent conduire la transition écologique, la municipalité de Louis Aliot poursuit la vitrification des espaces verts. Aujourd’hui, mercredi 1er mars 2023, les tronçonneuses s’en donnent à cœur joie sur les plantations bordant La Basse, seul – et très modeste – espace de verdure traversant la ville

 

Il faut dire que cette Municipalité n’a guère de mérite car succédant au bûcheronnage systématique de la municipalité de Jean-Marc Pujol, il ne lui reste que les arbustes et les rhododendrons. Et nous que nos yeux pour pleurer. Pleurer de voir une ville qui systématiquement abat les arbres, déploie des pelouses synthétiques et enlève les bancs.

Il restait quelques chaises au jardin Terrus – mais peut-on encore parler de jardin ? -, elles ont été prestement enlevées lors du bétonnage et du dallage. La municipalité s’est empressée d’y implanter une sucette (grand format) pour la publicité lumineuse.

Le pire est évidemment à venir avec le projet de vélo-route sur les berges de La Basse, on peut même penser que l’abattage en cours est un signe précurseur de ce projet plus bête que méchant.

Cette éradication des arbres et de leur ombrage et l’implantation de publicité lumineuse aux quatre coins des rues caractérisent une politique qui rayonne par son absence de préoccupation du cadre vie des perpignanais. En fait, c’est un entretien voulu du contexte anxiogène dans des rues vides d’attrait et de rencontre.

L’histoire retiendra qu’aucun jardin digne de ce nom n’existe plus dans la ville de Perpignan et nous proposons à la municipalité de changer son logo pour Perpignan-la-vitrifiante”.

 

*FRENE 66 (Fédération pour les Espaces Naturels et l’Environnement – Pyrénées-Orientales
Membre de France Nature Environnement. Siège social : FRENE 66 – 16, rue Petite-la-Réal 66000-Perpignan. Tél. 04 68 34 98 26 Mail : frene66@gmail.com
www.frene66.org