Nous avons appris à la mi-journée le décès à l’âge de 82 ans, dans la nuit de lundi à ce mardi 9 août 2022, de M. Claude Cansouline, originaire de Rivesaltes, fils de réfugiés espagnols, ex-employé à la Mutuelle Sociale Agricole (MSA)…

Militant socialiste de la première heure dans le département, il avait fait partie en 1998 – avec entre autre Jean-Jacques Lopez, actuel maire de Salses-le-Château et président de la communauté de communes Salanque-Corbières-Méditerranée -, des seize élus de gauche qui, contre toute-attente, avaient fait basculer à gauche le Conseil Général des P-O, emmenant feu Christian Bourquin aux commandes du Département (puis au Sénat et à la tête de la Région Languedoc-Roussillon).

Claude Cansouline avait créé la surprise en s’imposant lors d’une triangulaire sur le canton 7 de Perpignan-Bompas, rassemblant au second tour donc 39,17% des suffrages exprimés contre 33,65% à Françoise Barate (RPR), la tenante du titre, et le candidat du Front National, Roger Chenaye qui affichait déjà au compteur 27,19% des voix ! En 2004, Claude Cansouline sera battu par Jean Sol (UMP), aujourd’hui l’un des deux sénateurs PR des P-O (avec François Calvet).

Ce basculement à gauche du Conseil Général des P-O permet à Christian Bourquin, 43 ans (1998), de s’installer à la présidence du Département. En 2001, lors de la préparation des élections municipales, Christian Bourquin s’arrange pour éloigner le « diabolique » (c’est ainsi qu’il le qualifiait alors) député Jean Codognès de la tête de liste du PS, un rival potentiel surtout, et propulse en haut de l’affiche Claude Cansouline…

Claude Cansouline s’est battu une grande partir de sa vie contre un cancer. D’un premier mariage, il avait été le mari de Nicole Sabiols, ex-conseillère régionale et autre figure du Parti Socialiste des P-O.

Dans un communiqué, Renée Soum (PS), 1re femme a avoir été élue députée dans les P-O (1981-1988), rend hommage à « Claude Cansouline, un homme de gauche authentique qui a marqué notre département (…). Ses qualités de générosité font que je m’incline devant sa mémoire qui de plus fut un camarade d’enfance. Toutes mes condoléances à sa famille et à ses amis ».

 

L.M.

 

Claude Cansouline, Madeleine Garcia-Vidal, maire de Saint-Hippolyte, conseillère départementale, et l’ex-député de la 1re circonscription des P-O, Me Romain Grau, lors d’une fête de l’escargot à Bompas (fin juillet 2018).