Signature hier soir du Contrat Local de Santé (CLS) de Perpignan entre la mairie de Perpignan, l’Agence Régionale de Santé d’Occitanie (l’ARS) et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie des
Pyrénées-Orientales

 

La mairie de Perpignan fait de la santé une priorité !

La santé publique relève au premier chef de la compétence de l’État.

Malheureusement, face aux manques cruels qui se font ressentir sur l’ensemble du territoire, la mairie, consciente de ces carences, en a fait l’une de ses priorités.

La crise sanitaire sans précédent du COVID et le contexte socio-économique national ont des répercussions telles, que le maire Louis Aliot a pris la question de la Santé publique à bras le corps et développe des actions spécifiques et novatrices en faveur de la population perpignanaise.

 

o État des lieux de la situation sanitaire à Perpignan (Profil santé)

Le profil santé de Perpignan rassemble les principales données quantitatives disponibles qui
permettent de dégager certaines caractéristiques sociales et sanitaires, ainsi que celles de l’offre de soins et de services de ce territoire. ( Perpignan CREAI-ORS Occitanie).

Concernant l’état et les problèmes de santé, on note que :
– Le taux de mortalité prématurée (décès avant 65 ans) est supérieur à Perpignan que sur le reste du département, très nettement supérieur à l’Occitanie et à la France.
– La mortalité due aux cancers est plus importante à Perpignan que sur le reste du territoire.
– Le taux d’admission pour affection psychiatrique est très supérieur aux moyennes départementales, régionales et nationales.
– Une surmortalité significative par suicide à Perpignan.

 

Le diagnostic territorial de santé à Perpignan

Dans le cadre de la réalisation d’un diagnostic territorial de santé mené par la Municipalité
avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé (l’ARS), un formulaire comprenant quarante-cinq questions a été proposé aux perpignanais du 12 septembre 2022 au 30 octobre 2022. Il a permis
de constater que la situation sanitaire à Perpignan est plutôt défavorable, mettant en évidence certains besoins, principalement, en matière d’offre de soins :

 13,40% de la population répondante déclare ne pas avoir déclaré de médecin traitant, la cause principale invoquée par les perpignanais est la difficulté de trouver un médecin traitant acceptant de nouveaux patients (plus de 85% des réponses).

 Un accès au médecin généraliste qui se complexifie face au vieillissement de la population de médecins généralistes très supérieur dans notre commune : 49,1% de la profession a 60 ans et +.

 Il apparait que 54,3% des répondants ont renoncé dans les douze derniers mois à consulter un professionnel de santé et pour 66,53% d’entre eux la cause de ce renoncement est la difficulté à obtenir un rendez-vous.

 

o La Municipalité oeuvre pout pallier aux insuffisances nationales

Depuis le début de son mandat, avec l’appui de la conseillère municipale déléguée Christine Rouzaud Danis et la direction de la Santé Publique et Environnementale, Louis Aliot a exprimé sa volonté se pallier aux insuffisances de la politique nationale par le biais de plusieurs actions ont permis des avancées en matière d’offres de soins (ouverture prochaine de la Maison de Santé Pluridisciplinaire, le Centre Médical Municipal de Santé pour lequel la Ville a choisi de salarier des généralistes…

 Depuis 2020, trois médecins salariés au Centre médical municipal de santé permettant à 1 200 Perpignanais d’avoir un médecin référent ;

 La mairie finance à hauteur de 1 900 000.00 € TTC les travaux de la Maison de Santé Pluridisciplinaire rue Foch.

 

Le Contrat local de Santé 2023-2027… qu’est-ce que le CLS ?

Le contrat local de santé (CLS) est un outil porté conjointement par les Agences Régionales de Santé et les collectivités pour réduire les inégalités territoriales et sociales de santé.

Il est l’expression des dynamiques locales partagées entre acteurs et partenaires sur le terrain, pour mettre en œuvre des actions, au plus près des populations.

Il a pour objectif de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé en proposant des parcours de santé plus cohérents et adaptés à l’échelon local.

Six grandes orientations à Perpignan

Plusieurs axes stratégiques ont été établis, alimentés par de nombreuses actions des fiches actions :
 L’accès aux soins, accès aux droits, prévention et éducation a la sante ;
 La santé mentale ;
 Les addictions ;
 L’attractivité territoriale (favoriser la formation et l’installation de nouveaux professionnels de santé) ;
 La sante environnementale ;
 Naitre, grandir, vieillir et mourir à Perpignan.

Des axes innovants portés par la municipalité en matière de …

-Sport-santé : pour la première fois à Perpignan, tout un programme d’action en direction de différents publics, va être mis en place en matière de sport, de nutrition… Des actions cadrées par l’ensemble des partenaires du CLS. Un partenariat va voir le jour avec les professionnels la nouvelle Maison Sport Santé implantée à Technosud. Il va permettre de développer un projet expérimental pour la reprise de l’activité physique. Cette action s’adresse aux Perpignanais qui ont peu – voire jamais – pratiqué de sport ou souffrant d’affections de longue durée, de maladies chroniques…

-Addiction : au-delà de prévenir les conduites addictives, il va être mis en place une stratégie d’actions relatives à la réduction des risques, associée au volet plus général de la sécurité.

-Santé mentale : face à la crise sanitaire, le contexte social et environnemental, la Municipalité fait de la santé mentale un axe fort pour lequel elle s’engage à mettre un Conseil Local de Santé Mentale ; une première qui permettrait une approche locale et participative au service de la prévention et l’accès aux soins ; le tout dans un objectif de rétablissement et d’insertion sociale des personnes souffrant de troubles psychiques.

 

Les nouveautés de ce nouveau 3e Contrat ?

La mairie de Perpignan signe pour la 3e fois ce contrat local de santé avec cette année un nouveau partenaire : la Caisse Primaire d’Assurance Maladie des Pyrénées-Orientales, et ce pour une durée de cinq ans désormais (contre trois ans auparavant).

Grâce à ce CLS, l’ARS Occitanie, la CPAM 66 et la Mairie de Perpignan s’engagent à
co-construire une politique de santé publique pour Perpignan.

Au niveau des financements ?

Pour assurer au mieux leur déploiement des CLS, l’ARS participe au financement des
contrats locaux de santé. Ces aides financières peuvent concerner la réalisation du
diagnostic local de santé et l’ingénierie de projet par le co-financement d’un temps
de coordination du CLS.

Pour Perpignan, l’ARS finance le poste du coordonnateur à hauteur de 30 000 € par
an.

Les appels à projets ou appels à initiative dans le champ de la prévention et de la promotion de la santé sont, quant à eux, financés au coup par coup par des subventions diverses octroyés par des organismes tels que la CPAM, la CAF, la Politique de la Ville, MILDECA, etc.

Aujourd’hui, avec la signature du contrat local de santé (CLS), la mairie de Perpignan, l’ARS Occitanie et la CPAM 66 ont l’ambition commune de :

 Promouvoir l’attractivité du territoire en renforçant la démographie médicale ;
 Mobiliser et fédérer l’ensemble des acteurs du territoire autour d’objectifs communs de santé ;
 Améliorer les parcours de santé et de vie des habitants du territoire ;
 Financer la coordination et les actions.