Pierre de Gaulle s’interroge sur  le consortium USA / Otan en Ukraine

 

Au cours d’un entretien courant décembre 2022 avec Irina Dubois, animatrice de l’Association Dialogue Franco-Russe, Pierre de Gaulle a affirmé que l’Otan et les États-Unis ont leur part de responsabilité dans ce conflit qui dure depuis 2014

 

Aussi, Pierre de Gaulle s’est exprimé conformément à la politique extérieure que fut celle de Charles de Gaulle, lequel souhaitait préserver les relations d’entente et de coopération avec la Russie. Durant sa présidence, il a toujours œuvré pour garantir la sécurité et l’indépendance de la France.

Il avait déclaré en 1960 à un diplomate russe : « Je n’ai jamais envoyé et je n’enverrai jamais d’armes à des pays qui auraient été en guerre avec la Russie ». Charles de Gaulle avait donc une certaine dimension et une certaine expérience pour consolider l’architecture des relations internationales fondée sur l’apaisement et la paix.

Pierre de Gaulle, titulaire d’un master de HEC, économiste et financier réputé en stratégie d’entreprises, ne fait que remettre en perspective les principes gaulliens.

En effet, après la chute du mur de Berlin en 1989 et l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, Pierre de Gaulle sait parfaitement que la Russie voulait reprendre toute sa place au sein des nations de l’Europe. Mais voilà, l’Europe est toujours occupée par les bases de l’OTAN. Seul Charles de Gaulle avait libéré la France de cette tutelle inappropriée.

-En 1992, les partisans du traité de Maastricht clamaient haut et fort : « l’Europe c’est la paix » !

-1999 : Guerre du Kosovo. L’OTAN bombarde la Serbie pendant soixante-dix-huit jours, soit 37 465 bombardements, 480 bombardements par jour en moyenne.

-2011 : Après le fiasco irakien et la débâcle en Afghanistan, plus de 9700 frappes offensives ont été effectuées par l’OTAN en Libye. Le bilan de l’engagement de l’OTAN et de Bernard-Henri Lévy en Libye reste encore à écrire : les droits civiques, les droits des femmes, l’accès à l’éducation des filles, les progrès de la santé, l’instauration de la démocratie sociale et politique, la construction d’écoles et d’hôpitaux… Désormais, un véritable chaos règne en Libye depuis 2011.

Voilà donc que nous avons non seulement la guerre en Europe, mais de plus nous assistons au suicide ordonné des entreprises françaises en Russie !

Nous avons le droit de savoir : combien de milliards d’euros ont été perdus par les entreprises françaises dans le cadre de notre désengagement dans les relations commerciales et industrielles en Russie ? À quel prix les Français sont-ils prêts à payer pour continuer à soutenir la guerre économique et financière totale à la Russie ?

Depuis fort longtemps, ce conflit a été imposé à la Russie par l’OTAN, selon la stratégie de « l’encerclement » définie par Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis Jimmy Carter.

Quatorze pays ont intégré l’OTAN (en 1999, la Pologne, la République Tchèque, la Hongrie ; en 2004, la Slovénie, la Bulgarie, la Roumanie, la Slovaquie, la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie ; en 2009, la Croatie, l’Albanie ; en 2017, le Monténégro ; en 2020, la Macédoine du Nord) et ainsi de suite !

Avec une constance indéniable et depuis 2014, le régiment AZOV de l’armée ukrainienne bombarde les populations russophones de plusieurs villes du Donbass (Donetsk, Gorlovka, Makeyevka, Stakhanov), faisant plus 14000 victimes parmi les civils.

https://www.tribunejuive.info/2023/02/23/lev-golinkin-monuments-aux-collaborateurs-nazis-en-ukraine-27-janvier-2021/

Pierre de Gaulle sait très bien que la Russie défend sa survie comme les USA ont défendu la leur à Cuba en 1962.

En vérité, les États-Unis abusent considérablement de l’extraterritorialité du droit US avec les sanctions des entreprises des pays qui ne se soumettent pas au bon vouloir de l’exécutif américain. De plus, ils abusent de leur pouvoir sur le contrôle des transactions en dollar. De tels abus ont affaibli considérablement la France.

En décembre 2022, le président Volodymyr Zelensky s’est accordé avec le PDG de BlackRock sur la reconstruction de l’Ukraine…

https://fr.businessam.be/blackrock-ukraine-reconstruction/

Mais où est donc l’intérêt des Français dans cette croisade contre la Russie ? À qui profite particulièrement la guerre en Ukraine ? En réalité, à une multitude de holdings financières, industrielles, commerciales.

En 2021, on dénombrait ainsi dans le secteur agricole 184 agro-holdings. Les dix plus importantes agro-holdings exploitent 2,9 millions d’hectares, soient 7 % de terres arables ukrainiennes. Les Etats-Unis accueillent les sièges sociaux des trois agro-holdings les plus importantes.

De tels enjeux politiques et économiques sont contraires aux engagements pris en 1959 par Charles de Gaulle afin d’instaurer une paix durable allant de l’Atlantique à l’Oural.

Merci à Pierre de Gaulle d’affirmer les principes gaulliens et de défendre les intérêts des Français.

 

Henri Ramoneda