Un gigantesque incendie dès le 16 avril, c’est l’effroi. Qu’est-ce qui nous attend cet été ?

 

Dans les Pyrénées-Orientales, le changement climatique est dramatiquement à l’œuvre. L’eau manque et va manquer de plus en plus.

Pendant ce temps, le Conseil Départemental 66 et les maires continuent comme avant : construction de routes inutiles, extension des lotissements (avec piscines ?) et de zones commerciales, infrastructures touristiques (pour faire venir plus de personnes quand il n’y a plus d’eau en été), artificialisation des sols, destruction des terres agricoles et maraîchères quand il faudrait accroitre l’autonomie alimentaire et réduire la dépendance aux importations…

Des projets sont mis en œuvre qui ont une logique qui date du milieu du siècle dernier. Ainsi, à Port-Vendres, le Département va construire un quai pour près de cinquante millions d’euros. Ce projet détruit le milieu naturel. D’ici moins de 5 ans, on aura constaté qu’il ne sert à rien.

Quand est-ce qu’on s’y met, à bâtir et mettre en œuvre une politique tournée vers l’avenir qui réponde véritablement aux conditions de demain… que nul ne peut ignorer… normalement, et aux besoins de la population ? L’argent est rare et on le gâche pour des projets nuisibles.

 

*Michel Rieu

Militant associatif, Port-Vendres