Malgré la difficulté à recruter des vendangeurs, le choix a été fait de vendanger à la main comme autrefois…

 

Les raisins ramassés à la main restent entiers, la grappe étant décrochée du rameau. Les vendangeurs ramassent les raisins sans les abîmer et ils éliminent certains raisins (pourriture non désirée ou sous-maturité).

« De plus, confie Ludovic Servant, cette vendange manuelle a permis à des personnes venant du Pays du Fenouillèdes , des territoires voisins et de d’autres départements de se retrouver pour travailler en plein air et partager un moment de convivialité avec des repas. Aussi, on perpétue un métier artisanal, vieux de plusieurs millénaires dans le département ».

Enfin, faut-il le rappeler, ce métier contribue à la richesse de la vie sociale en milieu rural.