Christine Bravo victime des orages en Corse. Elle pousse un énorme coup de gueule sur son compte Instagram contre le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Témoin des graves intempéries survenues en Corse ce jeudi 18 août, Christine Bravo affirme « Que la situation aurait pu être bien mieux gérée par les pouvoirs publics »

 

Dans la matinée d’hier, de violentes intempéries ont éclaté sur l’Île de Beauté, faisant six morts et vingt blessés, dont quatre graves. Le bilan pourrait toutefois s’alourdir selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui a précisé que des personnes qui se trouvaient alors en mer n’avaient sûrement pas été comptabilisées. Il s’est néanmoins félicité des moyens employés par l’Etat, notamment la mise en place d’une évacuation d’urgence dans certains campings de la région (avec l’aide de la Légion étrangère).

« Avec les autres ministres, […] nous allons permettre la réunion dès mercredi de l’état de catastrophe naturelle […] afin d’aider les acteurs économiques et les personnes qui ont vu leur habitation ou leur lieu de vacances détruit par ces événements sans précédents », a également annoncé Gérald Darmanin.

Certains habitants de l’île estiment cependant que le drame aurait pu être évité. C’est le cas de Christine Bravo, qui a tout récemment quitté sa péniche parisienne pour venir s’installer en Corse avec son compagnon.

Selon elle, la situation aurait pu être bien mieux gérée. « Foutage de gueule intégral ! Je commence à piger que la Corse n’est pas vraiment une priorité pour nos gouvernants ! A 8H du mat, ça faisait déjà un bon moment que ça soufflait en Balagne ! Et le sud était déjà dévasté trente minutes avant que ça tombe chez nous ! », a-t-elle déploré.

Christine Bravo, qui n’en est pas à sa première catastrophe naturelle, estime que la France a encore de grands progrès à faire en matière de gestion de crise : « C’était si compliqué d’évacuer les campings dès 6H du mat ? De prévenir les gens afin qu’ils restent chez eux ? A quoi servent les satellites, me**e ? J’ai vécu six ouragans terribles au Mexique ! Pays dit sous développé ! On était prévenus quarante-huit heures avant. Et y’avait pas de morts ! Et Darmanin qui déboule après la bataille ! », a-t-elle assénée dans sa dernière publication Instagram.

Ce qui serait bien à l’avenir, c’est que l’on soit prévenu à l’avance des déplacements de Christine Bravo pour savoir où elle part en vacances… Cela nous évitera de la croiser et, surtout, d’être victime d’un tsunami de la connerie humaine !