L’Association de Protection des Habitants et de l’Environnement de Marquixanes (l’APHEM) communique :

 

« Nous venons d’apprendre la nomination d’un nouveau préfet dans les Pyrénées-Orientales en remplacement du préfet partant, Philippe VIGNES, auquel le département uni doit rendre hommage pour ses grandes qualités d’administrateur préfectoral.

Philippe CHOPIN, son successeur aux plus hautes fonctions administratives des P-O arrive du beau département agricole de la Creuse. C’est en consultant sa précédente administration que nous avons appris que le département qu’il va bientôt quitter avait été choisi par l’Exécutif pour la mise en application de l’incroyable décret du 31 décembre 2017 (Décret n°2017-1845 du 29 décembre 2017 relatif à l’expérimentation territoriale d’un Droit de dérogation reconnu au Préfet – Publié au JO le 31 décembre 2017).

Ce décret permet aux préfets de ne pas avoir obligation à respecter les textes en matière de protection de l’environnement. Il est applicable lors des projets d’infrastructures immobilières, privées ou publiques, ou d’urbanisations routières et diverses. En résumé le pouvoir actuel s’est donné, par un décret que d’aucuns baptisent scélérat, la possibilité de ne pas avoir à respecter les obligations légales en matière de protection environnementales, de la Loi sur l’eau entre autre, ainsi que celle des citoyens, sur des projets conséquents et ultra-sensibles.

Espérons qu’il n’en sera jamais de même dans notre département à la côte maritime superbement protégée des ravages immobiliers par la « Loi Littoral ».

On s’interroge, après la lecture de ce décret bafouant le respect de la protection de l’environnement, comment ce texte n’a pas fait l’objet d’une contestation devant la Conseil d’Etat, voire Constitutionnel, pour en annuler les pervers effets. Quid de se qu’en pense et devrait en dire le ministre Nicolas Hulot, hautement attaché à la protection de l’environnement dans le cadre de l’application et du respect des textes en la matière.

Nous aurons l’occasion de reparler de cet obscur décret publié le 31 décembre 2017. En attendant, notre tradition catalane du savoir vivre veut que nous adressions nos souhaits de bienvenue au nouveau représentant de l’Etat dans notre département. Nous le faisons avec sincérité et grand plaisir. Benvinguts senyor Chopin ! « .

Le président,

Lucien BAILLETTE.