Depuis quelques semaines, dans des communes des Albères, certains villageois assistent impuissants à une hécatombe concernant la population des colombidés. En effet, dans certains jardins, à Saint-André, ce sont plusieurs tourterelles qui ont été retrouvées mortes

 

Dans un premier temps, l’autopsie d’un spécimen avait conclu à un probable empoisonnement de l’oiseau. Sans plus.

Une habitante d’un autre village, confronté au même « massacre », a eu l’idée de déposer le cadavre d’une tourterelle dans un laboratoire perpignanais, lequel a poussé les investigations plus loin pour au final donner une autre explication : le colombidé serait mort des suites d’un virus !

Les autorités ont été informées des résultats de cette analyse.

Désormais, le phénomène ne concernerait pas que le village de Saint-André, il aurait été également constaté sur les territoires des communes de Sorède et Argelès-sur-Mer.

 

L.M.