David Triquère nous communique avec prière d’insérer :

“En tant que futur candidat à la mairie d’Argelès-sur-Mer, président de l’association Tous Argelésiens, et à la demande de nombreux habitants d’Argelès-sur-Mer, je tenais à réagir quand à la succession annoncée du député-maire Pierre Aylagas au poste de  premier magistrat de la ville.

Comme il le dit dans son programme des dernières élections municipales de 2014″ Si les Argelesiens me renouvellent leur confiance, il m’éliront pour un mandat de 6ans. Je m’engage à mettre toute mon énergie en faveur d’Argeles sur mer jusqu’en 2020″.

Il dit également avoir choisi avec ses colistier M. Antoine Parra pour lui passer le flambeau.

Une commune n’est pas un ballon de rugby qu’on se transmet entre coéquipiers d’une même équipe.

A Argeles-sur-Mer la municipalité semble oublier que les privilèges sont abolis, que la filiation de droit divin n’existe plus à notre époque , que tout ce système monarchique a laissé place à la démocratie, la transparence et le respect de l’éthique.

Pour information la démocratie est d’après le Larousse “un système politique, forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émane du peuple”.

Alors oui M. Aylagas comme la souveraineté émane du peuple, afin de respecter ce peuple qui vous a fait confiance durant vos mandats, il me semble logique que pour votre succession il soit concerté.

Le risque en démocratie effectivement est que le peuple change d’avis, et que l’on perde certains privilèges que l’on s’était octroyé, peut être est ce cela que vous craignez ?

Comme vous le dites vous avez toujours appliqué la plus grande transparence, pour vous c’est une question d’éthique et votre conception de la vie publique.

Donc au nom de l’éthique et de la transparence consultez les Argelesiens quant à votre succession”.