(Captures d’écran BFMTV)

 

 

Le débat Zemmour – Mélenchon fait un carton d’audience : organisé par BFMTV, le duel entre les deux hommes a intéressé près de quatre millions de téléspectateurs.

« Une audience massive pour un débat politique. Qui plus est sur une chaîne de la TNT… et à sept mois de l’échéance électorale » : tous les commentateurs sont unanimes ce vendredi matin pour saluer la performance de ce « choc de titans » à la sauce politique.

Loin derrière et ridiculisée, pour ne pas dire humiliée, France 2 – chaîne du service public – est la première victime de ce succès d’audience. La chaîne du service public, qui lançait son émission politique de campagne avec Valérie Pécresse, a clairement souffert de la contre-programmation de la chaîne d’information. Le programme, baptisé « Élysée 2022 », a tout juste dépassé la barre symbolique du million de téléspectateurs et ce, malgré un débat entre la patronne de la région Île-de-France et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Le score-record et historique affiché hier soir autour de ce débat diffusé par BFMTV devrait faire réfléchir et méditer les rédactions des autres chaînes, et notamment généralistes, souvent trop déconnectées des Françaises et des Français.

Trop de journalistes-intervieweurs-donneurs-de-leçons-branquignoles sévissant sur les chaînes institutionnelles – TF1, France2, France3, France5, Arte… – ont tendance à se mettre en vedette en lieu et place de leurs invités, à s’ériger en procureur de pacotille pour tenter d’imposer leurs militantisme plutôt que d’écouter et de décortiquer les idées des personnes qu’ils reçoivent en plateau.

Hier soir, sur BFMTV, des idées ont été exprimées, souvent tranchées et à l’opposé, parfois emmêlées dans des faits sociétaux complexes, quelquefois certes caricaturales, mais le débat entre deux hommes qui défendent une vision différente de la République Française a (bien) eu lieu.

 

L.M.