« Aujourd’hui, notre pays, notre démocratie traversent une épreuve que seule l’unité nationale permettra de surmonter. Face à la barbarie il n’y a pas d’autre réponse : la consternation et l’immense peine que nous partageons tous doit conduire la Nation tout entière à faire face au terrorisme avec discernement et raison, mais également avec fermeté et détermination.

Les victimes de cet acte lâche, que je condamne avec la plus grande force, étaient tout d’abord des femmes et des hommes, ils étaient aussi des journalistes et des policiers, dont la mission était pour les premiers de faire vivre la liberté de la presse et la démocratie, et pour les seconds de protéger les citoyens et par là-même la République. Chacun d’entre d’eux aura perdu la vie au service des nobles missions qu’ils avaient choisis d’exercer. D’autres sont toujours entre la vie et la mort, accompagnés dans leurs souffrances par les personnels de santé qui accomplissent eux aussi une mission remarquable.

Parmi toute cette souffrance, je me permets une pensée particulièrement émue pour Cabu qui avait  honoré Leucate de sa présence en août 2012.

La République doit à ses victimes une réponse ferme, déterminée et unitaire. Leur sacrifice doit contribuer au renforcement de nos valeurs de liberté et de démocratie face au fanatisme et au totalitarisme.

Toutes mes pensées accompagnent les victimes et leurs proches ».