(Vu sur la Toile)

 

Insultes sur TPMP: Boyard annonce une plainte, Hanouna riposte
(Rédaction Le Point & AFP)
|

 

La tension ne baisse pas entre Cyril Hanouna et le député LFI et ex-chroniqueur de « Touche pas à mon poste » Louis Boyard, après les insultes en direct de l’animateur sur l’élu la semaine dernière.
Dans une conférence de presse à l’Assemblée nationale, Louis Boyard a annoncé qu’il « déposerait une plainte » pour les insultes de Cyril Hanouna.
« La toute-puissance d’Hanouna qui pense pouvoir insulter et intimider une personne parce qu’elle critique son patron est inadmissible », a lancé Louis Boyard, lors d’un point presse à l’Assemblée, sans préciser le motif de sa plainte.

« Qu’on soit député ou non, un présentateur n’a pas à insulter quelqu’un en direct pour avoir critiqué le propriétaire de sa chaîne » C8, Vincent Bolloré, a insisté le député Insoumis.

Les échanges en direct entre Cyril Hanouna et Louis Boyard, ancien chroniqueur de « Touche Pas à mon poste » (TPMP), avaient dégénéré quand le second avait accusé les « cinq personnes les plus riches » de France d’« appauvrir l’Afrique », en citant notamment Vincent Bolloré, propriétaire du groupe Canal+.

« Toi t’es une merde » avait rétorqué l’animateur, après avoir traité le député d’« abruti », de « bouffon » et de « tocard ».

Revenant à l’antenne lundi soir pour la première fois depuis l’algarade, Cyril Hanouna a réitéré les demi-regrets qu’il avait exprimé pendant le week-end.

« Sur la séquence, je m’excuse pas du tout » mais « je regrette les propos injurieux », a-t-il dit.

Tous les chroniqueurs de l’émission ont volé au secours de leur chef de file, critiquant leur ancien collègue.

« Quand on fait ce métier et qu’on vous a tendu la main (…) je trouve ça incroyable, il y a des choses qui ne se font pas », a déclaré Benjamin Castaldi.

« Vous avez beaucoup aidé » Louis Boyard en l’embauchant dans l’émission, « il doit plutôt vous dire merci, c’est grâce à vous qu’il a été élu député », a par exemple affirmé Bernard Montiel.

 

Le public continuera « de regarder »
Cyril Hanouna et d’autres chroniqueurs ont relevé que Jean-Luc Mélenchon et d’autres figures de LFI ne s’étaient pas exprimé sur l’affaire.

« La gauche, il veulent pas nous envoyer » de représentants après cette affaire, mais « ça va vite changer, on espère que ça va changer dès demain », a lancé Cyril Hanouna.

« Moi je suis pour aller aux émissions qui nous donnent la parole, à partir du moment où on a le droit de dire ce qu’on veut. Même parmi les spectateurs de TPMP, des gens ont été choqués. Mais ils ne vont pas arrêter de regarder pour autant », a indiqué un député LFI, sous couvert de l’anonymat.

Lundi, lors de sa conférence de presse, Louis Boyard a de nouveau pointé du doigt Vincent Bolloré, « l’incarnation de la Françafrique » selon lui. « Il est essentiel que les médias conservent leur indépendance par rapport à ces milliardaires », a estimé le député LFI.

Louis Boyard a rappelé que son groupe a déposé une proposition de loi pour « mettre fin à la concentration dans les médias », en « limitant l’accès des actionnaires au capital des grands médias par le biais d’un droit d’agrément ».

Il a aussi demandé à la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet « l’ouverture d’une commission d’enquête relative à la concentration des médias et plus spécifiquement sur les financements de l’empire Bolloré ».

Il a enfin proposé à Cyril Hanouna d’« organiser un débat » dans son émission « au sujet des agissements de Bolloré en Afrique ».

(Sources Le Point et l’AFP)