Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O, vice-président du Conseil régional Languedoc-Roussillon, était reçu en fin de journée, hier, à la Chancellerie afin d’évoquer la situation du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Perpignan.

A l’occasion de cette réunion, à la quelle participait deux membres du cabinet ministériel de la Garde des Sceaux en charge spécifiquement des questions budgétaire et immobilières ainsi que deux fonctionnaires du ministère chargés des projets immobiliers.
Le parlementaire a une nouvelle fois insisté pour que le Tribunal reste en cœur de ville au vu de la dimension urbaine, sociale et économique de Perpignan : “Le projet a été revu suite aux contraintes budgétaires imposées par le gouvernement mais le député a eu l’assurance que la restructuration du Palais de Justice faisait partie des projets prioritaires pour la Ministre. En attendant et devant l’urgence de la situation l’Etat a investi 218 000 euros pour réaliser des travaux d’entretien, la réfection des bureaux, la salle de visioconférence… qui viennent s’ajouter au million d’euros investi pour réaliser le sas de sécurité”.
Dans tous les cas avant l’arrêt du projet définitif, le député a demandé à ce que les élus locaux soient consultés.
Une prochaine réunion devrait avoir lieu avant la fin de l’année pour faire un point sur l’avancée de ce dossier.