Clotilde Ripoull, conseillère municipale d’opposition (Centristes Catalans/ CdC), nous communique avec prière d’insérer…

« Quand on est le maire de la quatrième ville la plus endettée de France (et ancien adjoint aux Finances !), en pleine crise, on a l’obligation absolue de faire des économies.

M. Jean-Marc Pujol (Ndlr. maire UMP de Perpignan) lui choisit de s’afficher sur des publicités en 4×3 dans toute la ville.

Quel est le coût ? A l’évidence plusieurs milliers d’euros. Je vais faire une demande officielle pour le savoir.

Pour beaucoup de perpignanais M. Pujol est avant tout un homme de l’ombre, inconnu du grand public.

Mais, il n’a pas à faire financer une campagne de publicité pour sortir de l’anonymat politique. Sa légitimité, si seulement il la cherche, c’est dans le redressement et les économies de la ville qu’il pourrait la trouver. Sur ce point, il peut compter sur moi pour continuer à lui faire des propositions concrètes. Mais pour l’instant, je suis comme les perpignanais, je ne vois rien venir de la part du maire ».


– Clotilde Ripoull, tél. 06.25.45.10.88 et www.clotilderipoull.fr