Suite au conseil communautaire de Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), qui s’est tenu dans la soirée d’avant-hier, lundi 28 octobre, dans l’hémicycle de l’Hôtel de l’Agglo, Marc Médina, rapporteur du dossier concernant les Zones à faibles émission (ZFE-m), précise : « Ayant été destinataire du lien vers l’article d’Ouillade.eu me concernant et l’ayant lu avec intérêt, il m’apparaît que les informateurs dudit site connaissent finalement bien mal les états de mon âme. En politique, je porte des convictions, une ligne et surtout des devoirs dont celui de défendre mes idées et ma ligne de conduite et celui de respecter mes engagements. Et, en politique, rien n’est jamais acquis, seules les années qui viendront diront qui avait raison avant-hier soir. Concernant ce sujet de la ZFE-m, une mission m’a été confiée, et, tant que le président* m’accordera sa confiance, je le travaillerai au même titre que tous les autres sujets de ma délégation, pour notre territoire, au poste qui est le mien au sein de la gouvernance de la communauté urbaine. Avant-hier soir, le conseil communautaire s’est prononcé, son vote est souverain. Cela signifie qu’il faut poursuivre le travail entrepris sur le sujet de la ZFE-m, au sein du COPIL et toujours dans la concertation, comme cela a été initié, en prenant en compte le cadre légal et la volonté de mes collègues conseillers communautaires telle qu’elle s’est exprimée. Enfin, ma volonté de faire aboutir ce dossier reste entière, tout autant que ma fidélité à la parole donnée au président et que mon engagement envers le groupe des non-inscrits ».

 

*Robert Vila, président de PMM, par ailleurs maire de Saint-Estève et conseiller départemental.