Dimanche prochain 4 décembre 2022 aura lieu le second tour de l’élection départementale partielle sur la canton 10 – Perpignan V et la commune de Canohès -, qui opposera, électoralement s’entend, le binôme arrivé largement en tête dimanche dernier au 1er tour Louis Aliot & Carla Muti (RN) face au binôme Jean-Louis Chambon & Florence Micolau (Divers-Droite)

 

Carla Muti et Louis Aliot, le binôme RN présent sur la canton 10 (Perpignan V et Canohès) pour le second de l’élection départementale partielle qui aura lieu ce dimanche 4 décembre 2022.

 

-Ouillade.eu : dans quelle ambiance s’est déroulée le 1er tour de cette élection départementale partielle sur le canton 10 ?

-Louis Aliot : « L’ambiance de ces élections est marquée par une très importante abstention, les gens ne savent pas qu’il y a un vote ! Je m’emploie à faire partager à mes concitoyens l’enjeu de cette élection partielle. Il est simple. Il s’agit de faire entendre la voix de la population « perpignanaise » qui englobe naturellement Canohès, au sein du Conseil Départemental66 car le compte n’y est pas aujourd’hui ! ».

-Ouillade.eu : comment abordez-vous le second tour ?

Louis Aliot : « Avec sérénité car notre dynamique est indéniable en ayant obtenu pratiquement 54% des voix sur Perpignan, mais aussi avec humilité pour convaincre les gens de se déplacer pour voter dimanche prochain. J’ai conscience que dans cette période compliquée les gens veulent du changement et de l’efficacité, quand ils se déplacent pour voter, ils se tournent vers ceux qui incarnent cela localement. Le maire que je suis ne peut que se sentir conforté ».

-Ouillade.eu : que vous inspire le comportement de la Gauche qui appelle à voter pour celui, le maire de Canohès, qui l’a trahie à plusieurs reprises ?

Louis Aliot : « Les combinaisons ; l’alliance de la carpe et du lapin fatigue la population. Les gens auront la possibilité de soutenir celui qui représente un choix clair. Chacun sait où nous siégerons à l’Assemblée départementale : dans une opposition assumée et forte, face au mépris affiché par la présidente du Département à l’égard des habitants du grand Perpignan... Je suis simple à lire et à comprendre dans ce que je fais politiquement, ce n’est pas le cas de tout le monde dans cette cantonale« .

-Ouillade.eu : si vous aviez un message à faire passer dans l’électorat du canton en général, dans la commune de Canohès en particulier, quel serait-il ?

Louis Aliot : « Les habitants ont dit au premier tour leur rejet de la politique départementale et régionale en éliminant les sortants, trop loin du réel. Il faut à présent transformer l’essai ! C’est une nécessité pour obtenir une inflexion de l’action du Conseil Départemental, notamment sur la rocade concernant l’axe Canohès – Perpignan, pour rompre, par exemple avec le soutien à SOS Méditerranée qui fait croître l’arrivée de l’immigration irrégulière. Pour vous le dire simplement, nous avons besoin d’ordre et de justice, le Département n’y contribue pas, il est temps que cela change ! Dimanche le bulletin de vote des électeurs du canton sera révolutionnaire ».

 

Propos recueillis par L.M.