Suite au tract distribué par Jacques Cresta (PS) – député et tête de liste aux municipales – aux agents municipaux relatant la suppression de 500 postes, les CDD et des privatisations, le syndicat UNSA-Territoriaux de la mairie de Perpignan, a interpellé Jean-Marc Pujol (UMP), maire sortant, tête de liste Perpignan pour tous….

Dans sa réponse à Georges Botet, de l’UNSA-Territoriaux Ville de Perpignan, Jean-Marc Pujol (r)assure : « Bien sûr, comme vous le savez, Monsieur Cresta ment… Loin de moi de supprimer des postes, de privatiser des services et de ne pas renouveler les CDD. Bien au contraire, ma gestion passée est la meilleure réponse à ces affabulations (…) ».