Comme nous l’avons déjà évoqué dans ces mêmes colonnes, Me Jean Codognès (EELV) – ancien socialiste, ancien député, ancien conseiller général, ancien ami de Christian Bourquin, etc.-etc. – voit ses soutiens se désister les un(e)s après les autres, politiquement s’entend.

Si ce n’est – selon les observateurs de la politique perpiGNANGNANaise –  à s’associer avec d’autres spécialistes locaux ès-règlements de compte(s) et experts en voies sans issue, Me Jean Codognès devrait selon toute logique ne pas pouvoir compter sur sa propre liste pour affronter les prochaines municipales, en mars 2014.

Cela ne l’empêche pas de continuer son cinéma… à la télévision ! Entouré d’ Olivier Szulzynger, créateur de la série télévisée Plus Belle La Vie (diffusée sur France 3), il annonce maintenant vouloir créer à Perpignan “un grand festival des séries télévisées françaises et européennes (…). Faire de Perpignan le Cannes des séries télé” (…). A cent lieues bien évidemment des préoccupations quotidiennes des Perpignanais !

On croit rêver… Mais non, vous ne rêvez pas.

Peut-être, peut-être ?, Me Codognès se verrait-il lui même monter sur les planches, en jeune premier ?, pour se mettre dans la peau du maire de Perpignan (à défaut de l’être) ?, pour donner du galoubet ?, faire un bœuf ?… Dans une série qui pourrait s’intituler “Le Miroir Aux Alouettes” ?… En attendant les trois coups, en attendant le lever de rideau au théâtre de L’Archipel (par exemple), en attendant de crever l’écran et de jouer à guichets fermés, il devra plus sérieusement composer une liste pour tenter de tenir l’affiche. Et pour en arriver là, il ne suffit pas de jeter de la poudre aux yeux ou de se monter le bobéchon (pas plus et pas moins que le bourrichon d’ailleurs).

Mais bon, reconnaissons le, il a au moins le mérite de vouloir occuper… le devant de la scène.