Jacqueline Amiel-Donat (PS), tête de liste du Groupe Nouvelle Union de la gauche au sein du Conseil municipal de Perpignan, communique :

“Le journal local a publié ce jeudi 16 janvier 2014 un communiqué « officiel » parisien du Parti de Gauche, préférant ainsi minorer celui que vous avait transmis la « tête de liste », Axel Belliard, beaucoup plus explicatif sur ce qui s’est vraiment passé.

Donc, je ferais un « double jeu » et ce serait la cause du retrait de la liste menée par Axel Belliard.

Quelle importance me donne t-on !!! Si c’était la vraie raison de cette décision intempestive, il aurait suffi que Parti de Gauche s’oppose à ma présence sur cette liste (présence d’ailleurs que je n’ai jamais confirmée).

Au lieu de cela, et après en avoir approuvé les termes et modalités quelques heures auparavant, « on » décide de ne plus présenter de liste en me mettant tout sur le dos ! Ca ressemble bien aux méthodes du PS/PC66 dont la seule conception du travail consiste à manigancer au profit de leur seule carrière personnelle.

Il est certain que l’émergence d’un jeune talent, non inféodé et non achetable, impulsant un mouvement de reconstruction d’une vraie gauche, risquerait de remettre en cause l’avenir de nos « barons » de la prétendue gauche locale ! Alors, parce qu’ils ont peur de « perdre leur boulot », ils éradiquent et si, au passage, ils peuvent m’en mettre une, pourquoi se priver”.