Alain Got avec Georges Armengol et Guy Ilary, lors du repas annuel des conseillers généraux (photo d’archives décembre 2011)

Lors de la dernière séance publique du conseil municipal de Saint-Laurent-de-la-Salanque, qui s’est tenue le lundi 10 décembre 2012, deux points de l’ordre du jour ont interpelé les membres de l’Opposition municupale : la démission du 1er adjoint, Alain Got (UDI), de deux associations (« Vivre Ensemble en Salanque » et « Tremplin pour l’Emploi »), présidées par le maire, Fernand Siré (UMP), par ailleurs député et vice-président de l’agglo de Perpignan (PMCA).

En effet, Alain Got n’aurait pas apprécié de « ne pas avoir été associé au recrutement des directeurs de ces deux associations… Je ne souhaite pas être un homme de paille et avoir à assumer des décisions que je n’ai pas prises et des choix que je ne partage pas (…) », aurait-il confié dans son proche entourage.