-Lors de la dernière séance publique, en date, du Conseil municipal, hier, j’ai voté contre une aide de 5 000€ en faveur des Restos du Coeur : pourquoi ?

D’un côté vous avez le maire d’Argelès-sur-Mer, Antoine Parra, président de la communauté de communes Albères – Côte Vermeille- Illibéris (CC-ACVI) qui achète (aux frais du contribuable) trois tables x 2 000€ pour inviter – on ne sait toujours pas qui et dans quelles conditions ? -, des personnes au festival “Bacchus” (à la Table de Valmy), et de l’autre, très généreusement, il fait voter la somme de 5 000€ en faveur des Restos du Coeur… Cherchez l’erreur !

Cette somme, qui représente cinquante centimes d’€uros par habitant argelésien, est totalement indécente, quand on connaît les difficultés que rencontrent les Restos du Cœur aujourd’hui et un grand nombre de nos concitoyens qui n’arrivent plus à remplir leur frigo.

Dans l’ordre du jour de ce même conseil municipal, parallèlement la Majorité municipale aux ordres de M. Parra a voté l’augmentation de 60% de la taxe d’habitation qui concerne les résidences secondaires. Un gain pour la commune de 1 800 000€ environ.

J’ai voté également contre cette décision, car derrière cette très importante majoration de la taxe d’habitation il n’y a aucune politique, ni volonté de la part de la Majorité municipale, en faveur du logement à l’année pour nombre d’Argelésiens. Au contraire, le seuil de 1 000m² de surface de plancher pour imposer la mixité sociale est toujours d’actualité dans la prochaine révision du PLU (Plan local d’urbanisme), que toute la Majorité municipale s’empressera de voter, vous pariez combien ?

Cette augmentation de 60% servira, sans doute, à payer les dettes, par exemples le coût de l’agrandissement du bassin du port et La Maison de la Mer ?…

Charles Campigna, conseiller municipal d’opposition d’Argelès-sur-Mer